Comment devenir un·e meilleur·e allié·e LGBTQI+ ? Nos 10 conseils pour vous

Si la communauté LGBTQI+ a toujours bien des ennemis, il semble que le nombre de personnes acceptant ce que les anciens appelleraient des “déviances” augmente.

Bien pire que cela, certains se revendiquent comme alliés mais ne connaissent absolument rien à la communauté LGBTQI+ et/ou au quotidien des personnes qui la compose.

Vous êtes probablement arrivé·e sur cet article parce que vous souhaitez remédier à certaines de vos lacunes dans ce domaine, ou savoir comment vous y prendre. Et vous avez bien fait !

NYC Pride - Militaires LGBT - Prisonnier cage

Cet article a pour but d’améliorer vos relations avec les personnes LGBTQI+. Même mieux, devenir un·e de leurs vrai·e·s allié·e·s. Voici donc nos 10 conseils pour devenir un·e meilleur·e allié·e LGBTQI+ :

1- Soyez ouvert d’esprit

L’un des premiers conseils pour devenir un·e meilleur·e allié·, c’est de rester ouvert d’esprit. En effet, il existe d’innombrables spécificités à chacun·e. Et certaines inclinaisons ne seront pas (du tout) à votre goût. Néanmoins, vous vous devez de respecter ces différences. Cela passe par une tolérance d’autrui et de ses inclinaisons qui est parfois compliquée à mettre en place.

Trois amis souriants - T-shirt aux couleurs arc-en-ciel

Une préparation est donc nécessaire.

Essayez de vous renseigner sur la cause des personnes LGBTQI+ et leur histoire, à l’actualité LGBTQI+, apprenez les différents termes spécifiques à la communauté ou les différents drapeaux, …

Cela vous permettra certainement de mieux comprendre la personne en face de vous, et de pouvoir communiquer sur son identité de genre ou orientation sexuelle d’une manière plus limpide.

Vous renseigner est donc certainement la meilleure chose à faire en premier lieu. Et vous êtes sur le bon site pour cela !

2- Soyez à l’écoute et prêt à discuter

Suite à vos premières recherches, vous pourrez évidemment communiquer plus facilement avec une personne LGBTQI+. Mais pouvoir parler est une chose. Savoir écouter en est une autre.

Les personnes LGBTQI+ se sentent souvent exclues, mal dans leur peau, et / ou subissent des pressions de la part de la société. Alors concentrez-vous sur l’écoute. Connaître le ressenti de la personne d’en face et passer par l’empathie vous rendra d’autant plus émotionellement intelligent·e et à même de l’aider.

Si quelque chose vous gêne dans le discours de votre interlocuteur ou votre interlocutrice, réfléchissez à deux fois avant de le dire à voix haute :

  • Est-ce votre point de vue ou le discours de la personne en face qui est problématique ?
  • Comment amener le point qui vous dérange, gêne, questionne sur la table d’une manière positive et sans blesser ?
  • Enfin, et c’est peut-être la plus importante des trois questions : est-ce vraiment nécessaire d’en parler ou est-ce plutôt un détail sans réelle importance ?
Imagine bible croix arc-en-ciel couleurs drapeau LGBT

Selon les réponses que vous apportez à ces questions, vous vous rendrez facilement compte de la pertinence, ou l’absence de cette dernière, dans le fait de faire connaître vos opinions et d’aller à l’encontre de celles de la personnes avec qui vous échangez.

3- Ne séparez pas vos ami·e·s LGBTQI+ de vos ami·e·s « normaux et normales » ou de votre famille

Comme évoqué dans le point précédent, les personnes LGBTQI+ se sentent souvent mises à l’écart. Et ce n’est pas un hasard. Vous ne devriez donc pas séparer vos proches LGBTQI+ des personnes hétérosexuelles et rentrant dans la conception binaire de l’identité de genre.

Non seulement, il pourrait y avoir des membres ou personnes qui soutiennent la communauté LGBTQI+ au sein même de votre entourage sans que vous le sachiez (Cf. Point suivant). Mais également, le meilleur moyen de faire accepter quelqu’un, c’est de l’intégrer au groupe sans établir de barrières au préalable.

Mains couvertes de peinture arc-en-ciel

Si vous montrez que, malgré nos individualités, nous recherchons toutes et tous la même chose, il n’y a aucune raison que nos différences soient des problèmes. Après tout, nous avons souvent plus en commun avec une personne inconnue que ce que nous pouvons penser au premier abord.

Ensuite, posez vous cette question : voulez-vous vraiment rester dans un entourage LGBTphobe et accepter cela sans rien dire ? La réponse à cette interrogation reste libre, vous êtes seul·e capitaine de votre navire.

4- Evitez de penser que tout votre entourage est hétérosexuel

Ce point est relativement lié au précédent. L’une des plus grosses erreurs que peuvent commettre les humains, c’est de penser que le monde qui les entoure leur ressemble. Les humains sont tout, sauf uniformes. On sait bien sûr au fond de nous que chacun·e est différent·e. Mais admettre ces différences peut parfois être un défi à relever ou extirper de la bouche d’un individu.

Prenons un petit exemple : combien de fois vous êtes vous impatienté·e face à l’incompétence de quelqu’un au point de le ou la traiter (ou le penser fort) d’idiot·e ?

Nous avons toutes et tous nos forces et nos faiblesses. Chacun·e a également sa manière d’agir et de penser. Le plus dur est de comprendre que les autres peuvent ne pas comprendre, même pour certaines choses très simples et élémentaires à notre sens.

Bouclier vérification arc-en-ciel - check sécurité couleurs drapeau LGBT

Et bien, c’est similaire pour des personnes n’ayant jamais été confrontées à la communauté LGBTQI+, ou venant de milieux qui n’acceptent pas les différentes identités de genre, orientations sexuelles, … Il se peut que, dans des petites villes ou familles catholiques par exemple, la tolérance pour un couple homosexuel soit proche de zéro.

Alors beaucoup de personnes feront semblant de rentrer dans la norme. Elles cacheront une partie de leur personnalité qui pourrait être considérée comme une anomalie. Et cela tout simplement par peur de se faire exclure du groupe. Ne pensez donc pas que si une personne se dit hétérosexuel·le, elle l’est forcément. Cette dernière cache peut-être son jeu, ou n’a pas encore découvert certains aspects de son identité ou sa sexualité. Cela est toujours sujet à changement.

C’est pour ces raisons que vous ne deveriez pas considérer toute personne que vous croisez comme hétérosexuelle. Tout au long de votre vie, vous rencontrerez certainement plus de personnes LGBTQI+ que vous ne le pensez.

5- Habituez-vous à des situations inconfortables et gênantes

On ne peut pas toujours avoir ce que l’on veut dans la vie, n’est-ce pas ? Les conversations qui ne tournent pas comme on le voudrait, des détails dont on pourrait bien se passer, ou des aveux que l’on préfèrerait oublier… Ce sont des choses assez courantes. Mais chacun·e a une ouverture différente, des sujets sur lesquels il ou elle est plus ou moins à l’aise… Alors, bien que vous ayez vos limites personnelles, préparez vous à entendre au cours de votre vie des choses perturbantes, inhabituelles, voire choquantes, … Et cela dépassera certainement à de nombreuses occasions les personnes LGBTQI+ en vous emmenant sur des sujets qui seront beaucoup plus désagréables à évoquer.

Si vous avez fait votre travail (Cf. premier point sur l’ouverture d’esprit), cela ne vous protègera pas forcément de ces situations. On peut cependant affirmer que cela vous en évitera certaines car en élargissant vos connaissances, vous vous prémunissez de surprises prrovoquées par des sujets dont vous ignoriez l’existance même. Mais dîtes-vous que, autant que certaines choses puissent vous choquer, des situations sont pires pour les personnes qui les vivent.

Après tout, dans votre quotidien d’allié·e, vous n’êtes peut-être (entendre ici “certainement”) pas la cible première des actes LGBTphobes.

Femme cache visage embarrassée

Dites-vous également que faire des erreurs, c’est normal. Le plus important, c’est de savoir comment vous réagissez à celles-ci, et de faire savoir que vous êtes prêt·e·s à apprendre.

6- Bannissez les blagues et réflexions LGBTphobes de votre discours

Bien qu’une grande majorité des français et françaises aime faire des blagues pour détendre l’atmosphère, il ne faudrait pas que cela vise des personnes, ou mette mal à l’aise d’autres. Le plus simple est donc d’éviter en toute circonstance les blagues et réflexions à caractères racistes, LGBTphobes, xénophobes, …

Clown nez rouge souriant

Et lorsque quelqu’un vous fait part de ses sentiments de malaise par rapport à votre humour ou discours, ne remettez pas en question son point de vue. Remettez plutôt en question votre blague qui était certainement de mauvais goût, ou mal introduite dans l’échange.

Essayez plutôt de comprendre la personne et demandez à cette dernière de vous excuser pour votre maladresse. En fin de compte, demander des excuses ne vous coûte rien, alors que se sentir rabaissé·e ou humilié·e peut avoir de lourdes conséquences par la suite.

Cependant, ne vous arrêtez pas à cela. Profitez de vos erreurs pour apprendre et en savoir plus. Cela ne fera que renforcer une relation qui, sans cet effort de votre part, deviendrait probablement froide et distante.

7- Agissez : ne laissez plus les discriminations, peu importe leurs formes, rester impunies

De nombreuses manières existent pour tendre vers un monde meilleur. La première est d’accepter que notre société a un problème. En fait, cette phrase est fausse, notre société a beaucoup plus qu’un seul problème ! Une fois qu’on accepte ce fait, on peut tenter de tendre vers des solutions pour y remédier.

A votre échelle, plusieurs méthodes s’offrent à vous. Comme nous l’avons mentionné dans le point précédent, si quelqu’un fait une remarque ou blague LGBTphobe, ne laissez pas cela passer comme si c’était normal.

De même, si vous voyez un couple homosexuel se faire harceler ou être victime de violences, c’est votre devoir de les aider avec un signalement aux autorités compétentes. Sans cela, vous devenez complice de ces actes discriminatoires. Également, et si vous ne vous mettez pas en danger en le faisant, essayez également de vous interposer. Mais gardez en tête que votre sécurité reste une priorité.

Le fait de montrer que les personnes LGBTQI+ ont votre soutien peut décourager leurs agresseurs. Dans le cas où ce n’est pas possible, et on le répète car c’est important, ne passez pas votre chemin. Appelez les forces de l’ordre en cas de violences. Contactez également les différentes associations selon la situation dont vous êtes témoin.

Panneau protestation Wounds are inflicted on our soulds when we look the other way - M.L.K.

“Wounds are inflicted on our souls when we look the other way” – citation de Martin Luther King qui veut dire en français “Des blessures sont infligées à nos âmes lorsque l’on détourne le regard”.

Si vous assistez à des injustices sur votre lieu de travail, prenez le temps de parler avec la victime de celles-ci. Essayez également de discuter et de soulever le problème avec les autres personnes concernées, notamment votre hiérarchie supérieure (ou ses supérieur·e·s si votre N+1 fait directement parti du problème. Si la situation ne s’améliore pas, des associations existent pour signaler ces comportements. Vous pouvez retrouver quelques-unes de ces associations sur notre page contact ici ou dans notre liste plus complète des associations LGBTQI+.

8- Regardez en face vos propres biais et les préjugés que vous pouvez avoir envers les autres

Femme regarde dans miroir

Valable autant pour les personnes LGBTQI+ que pour n’importe quelle minorité persécutée (personnes d’origines différentes, avec des croyances religieuses autres que les vôtres, …). Evitez d’avoir des à priori et croire que le monde tourne comme vous le pensez et est comme vous le percevez. La personne en face de vous a un passé qui est différent du vôtre. Elle a ses propres raisons, sa propre histoire, ainsi que ses valeurs.

C’est également valable pour vos privilèges : reconnaissez les et profitez de ces derniers pour faire justice et vous faire entendre. Là où le groupe majoritaire aura tendance à ne pas écouter une personne issue de la minorité, ou à y prêter une attention bien moindre, on prêtera une oreille beaucoup plus attentive à nos semblables.

9- Rappelez-vous que tout le monde devrait être traité avec respect et dignité

Et cela est valable en dépit de toute race, religion, couleur de peau, orientation sexuelle, ou toute autre préférence qui pourrait donner lieu à des discriminations.

Platon avait déjà compris l’importance de bien traiter les autres. Il nous a laissé de nombreuses œuvres. Cela inclût une citation qui est très intéressante : « Fais preuve de gentillesse envers tous ceux que tu recontres, leur combat est peut-être plus dur que le tien » (« Be kind, for everyone you meet is fighting a harder battle.» en version anglophone).

Enfant cache visage honte bully

Appliquez cela dans votre quotidien, et vous ferez parti de ceux qui rendent cette société meilleure. Aussi évident que cela paraisse, chaque individu a des opportunités qui lui sont propres dans la vie. Certain·e·s appeleront cela le destin, d’autres de la chance ou encore le karma. Mais nous avons des principes et automatismes qui devraient être communs à tout individu sur Terre : traiter avec respect et dignité la personne en face de nous.

10- Gardez dans un coin de votre esprit qu’une aide n’est pas si loin

Associations, défenseurs des droits LGBTQI+, allié·e·s, … Certaines personnes LGBTQI+ n’auront pas forcément les bons réflexes. On voit encore trop de personnes penser que les discriminations sont normales, que cela passera, qu’elles peuvent supporter… Mais rappelez-vous que le sentiment de malaise ainsi que le taux de suicide chez les jeunes LGBTQI+ atteint des extrêmes. Et cela est largement facilité par un sentiment anti-LGBTQI+ encore trop présent dans notre société.

Image multiples logos d'entités contact urgence

Alors, dans le cas où vous êtes confronté·e à une situation de discrimination, aidez la victime en faisant les démarches à sa place. Non seulement cela peut apporter aux victimes du réconfort, mais ça leur montre aussi qu’il y a un problème, ainsi que des organismes d’aide mis à leur disposition pour tenter de mettre fin à leurs tourments.

Si vous cherchez de l’aide de la part d’entités spécialisées, reportez vous à notre page Contact ou notre article des associations LGBTQI+ que nous avons déjà mentionnés à plusieurs reprises dans cet article.

Partager cet article sur :

Facebook
Twitter
Drapeau Allié hétérosexuel
Drapeau allié hétérosexuel / Straight ally

N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez d’autres conseils pour devenir un·e meilleur·e allié·e LGBTQI+ ! Partagez également vos plus belles et/ou pires expériences à ce sujet dans les commentaires !

Si vous souhaitez nous soutenir, n’hésitez pas à aller faire un tour dans la boutique. Si vous préférez accéder à plus de contenu, un second bouton est disponible pour vous ramener vers l’accueil du blog ci-dessous :

5 réflexions sur “Comment devenir un meilleur allié LGBT : Nos 10 conseils”

    1. Bonjour Paul,

      Qu’entendez-vous par cela exactement ? Il n’y a aucun besoin d’être “avec les dirigeants” pour changer le quotidien de personnes LGBTQI+.

  1. je passe sur cette page qui est censé me donner des infos sur ce mouvement mais le plus insolite c’est que rien n’est dit sur la signification de LGBTQI+ avouez que c’est balot pour un truc qui se veut informatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
0