Que veut dire LGBT ? LGBTQ+ ? Et LGBTQQI2SAA alors ?

Il existe dans notre monde une infinité de sigles qu’il est très facile de s’y perdre ou de les mélanger. La communauté LGBTQI+ a également le droit à son lot de différents sigles qui, d’apparence, peuvent sembler compliquer à mémoriser.

Voyons ensemble ce que les plus connus et utilisés veulent dire :

Les principaux sigles de la communauté LGBTQI+

Lettres de scrabble LGBTQ

On se réfère souvent à la communauté LGBTQI+ et les personnes qui la compose par différents sigles, même si ceux-ci peuvent varier. On retrouve pour les plus courants les versions “LGBT”, “LGBTQ” et “LGBTQI+”. Mais d’autres versions ont fait leur apparition ces dernières années, telles que “LGBTQIA+”, “LGBTQ2S+”, et pour le plus long d’entre eux, le fameux “LGBTQQI2SAA”.

Cela peut vous sembler beaucoup, mais il faut simplement revenir un peu en arrière pour comprendre :

Au commencement du mouvement LGBT, dans les années 1970, les définitions d’orientations sexuelles et genres étaient relativement limitées. On parlait surtout d’homosexuels et gays, Au fur et à mesure, certaines personnes ont ressenti le besoin de s’éloigner des définitions classiques et se rédéfinir par des nouveaux termes. De nombreux nouveaux termes sont apparus après 2010, et son venus de paire avec leurs drapeaux que vous pouvez retrouver sur cet article. Afin d’inclure ces “nouvelles” identités de genre et orientations sexuelles, le sigle de base “LGBT” a donc évolué.

Les définitions des sigles de la communauté LGBTQI+

Toutes les définitions que l’on retrouve à l’heure actuelle partent du sigle “LGBT” de base. A celui-ci, il y a eu des ajouts de différentes lettres qui restent cohérentes d’un sigle à l’autre. On peut donc prendre chacune de ces lettres et expliquer leurs significations :

La lettre L : Lesbiennes •

Cette lettre représente le mouvement lesbien. Les lesbiennes sont des femmes qui sont attirées par d’autres femmes, romantiquement et sexuellement parlant.

On peut par exemple citer la française Amélie Mauresmo qui a fait son coming-out à l’âge de 19 ans, en 1999.

Photo noir et blanc deux femmes lesbiennes qui s'embrassent

• La lettre G : Gays

Photo couleur deux hommes gays s'embrassant dans forêt

Cette lettre représente les individus gays. Ce sont des hommes qui sont attirés par les personnes de sexe masculin. Un autre terme, autant valable pour les lesbiennes que les gays, qui est utilisé pour les décrire est homosexuels.

Une personnalité française qui tombe sous cette définition serait le producteur, présentateur et humoriste Laurent Ruquier, qui est ouvert sur le sujet. Il raconte notamment avoir découvert son homosexualité très tardivement.

La lettre B : Bisexuels •

La bisexualité est le fait d’éprouver de l’attirance autant pour les femmes que les hommes. Ces attirances peuvent être simultanées ou différées pendant certaines périodes de la vie, où l’on préfèrera les personnes d’un sexe à celles d’un autre.

Un exemple connu de star bisexuelle serait l’actrice américano-cambodgienne Angelina Jolie. Cette dernière a reconnu avoir eu des relations avec l’actrice Jenny Shimizu, mais a également été mariée à Brad Pitt.

Drapeau bisexuel design de 1998
Drapeau bisexuel

• La lettre T : Trans (Trans-identité / Transgenres)

Drapeau transgenre design de 1999
Drapeau trans

La trans-identité, souvent abrégée par le mot “trans”, est le fait de ne pas se définir par le sexe attribué à la naissance.

Parmi les célébrités se qualifiant de trans, on peut citer l’actrice de la série Orange Is the New Black – Laverne Cox – qui a notamment fait la couverture du Times magazine en Juin 2014. On peut en citer une seconde, comme Caitlyn Jenner, américaine médaillée d’or aux Jeux Olympiques de Montréal (1976) en décathlon.

La lettre Q : Queers •

Les personnes queers ne sont pas définies par une caractéristique particulière, mais plutôt en s’excluant de la définition de l’hétérosexualité. C’est également un terme très générique pour les personnes qui se définissent par une identité de genre différente du traditionnel spectre binaire (masculin ou féminin). En un sens, on pourrait dire que tous les sigles et toutes les définitions de la communauté LGBT sont inclus dans la notion “queer”.

Le mot anglais queer est traduit en français par les termes “étrange”, “bizarre”, “suspect”, “louche”.

Ballons arc-en-ciel LGBT Gay Pride Toulouse 2012

• Le second Q : Questioning

Encore une fois, nous retrouvons un terme assez générique qui va définir les personnes “en questionnement”. Mais qu’est-ce que cela veut dire exactement ? Très simplement, ce sont les individus qui s’interrogent et explorent leur orientation sexuelle et identité de genre. Ces dernières peuvent être dans plusieurs cas : une recherche de soi ou un questionnement sur la définition de leur identité de genre / sexuelle par exemple. Une personne qui tombe sous la définition de questioning est “en transition”. Ces dernières découvrent souvent tôt ou tard leur identité.

La lettre I : Intersexes •

Les personnes intersexes sont des personnes nées avec des caractéristiques sexuelles particulières, et auxquelles on ne pouvait assigner un genre binaire (homme ou femme). Bien que rares, ces cas représenteraient, selon la professeur américaine Anne Fausto-Sterling, 1 à 2 naissances pour 1000 (0.17 à 0.2%). Ces chiffres sont cependant contestés par de nombreux professeurs et chercheurs. A noter que chacun d’entre eux a sa définition propre de l’intersexuation, ce qui donne des résultats différents allant de 0.015% à 0.4%. Dans la plupart des cas, les nouveaux-nés subissent des opérations correctives très peu  de temps après la naissance.

Drapeau intersexe
Drapeau intersexe

Un exemple très connu de personne intersexe est l’athlète sud-africaine, double championne Olympique du 800m, Caster Semenya.

• Le 2S : Bispirituels

La bispiritualité est le fait de se définir comme homme et femme à la fois. Abrégé par le sigle “2S” pour Two-Spirit , ce terme vient des peuples autochtones d’Amérique du Nord. Ces derniers considèrent qu’il existe au moins quatre genres (même si cela peut varier de 3 à 5 selon les peuples) : des hommes masculins, des femmes féminines, mais également des hommes féminins et des femmes masculines. A la base, ce terme n’avait aucune connotation sexuelle, mais servait plutôt à définir le caractère spirituel d’une personne.

Personnes tenant drapeaux LGBT Washington

La première lettre A : Androgynes •

Les personnes androgynes sont des personnes qui se définissent quelque part entre les genres homme et femme, et notamment à travers leur apparence et tenue vestimentaire. Attention tout de même, il ne pas confondre les personnes androgynes avec celles hermaphrodites, l’hermaphrodisme étant un phénomène biologique.

L’actrice Tilda Swinton est androgyne, et se voit, de ce fait, confier des rôles qui ne seraient jouables par d’autres actrices hollywoodiennes.

Drapeau Androgyne
Drapeau de la fierté androgyne

• La seconde lettre A : Asexuels

Drapeau asexuel
Drapeau asexuel

Les individus asexuels sont des personnes n’éprouvant aucune attraction sexuelle, que ce soit envers elle-même ou d’autres personnes. Il ne faut pas confondre le terme avec la définition d’abstinence sexuelle. Une personne asexuelle peut très bien avoir des relations sexuelles, mais ce qui les motivent sera autre qu’une attirance émanant de leurs personnes. On peut prendre comme exemple le fait de satisfaire leur partenaire, ou l’envie d’avoir des enfants.

On peut citer parmi les personnes célèbres nul autre que le père de la psychanalyse, Freud. Ce dernier aurait déclaré “avoir trouvé quelque chose de plus intéressant (psychanalyse) à faire”.

Le + : Et les autres •

Le “+” que l’on peut retrouver dans certains sigles indique simplement une volonté d’inclure dans la définition du sigle toutes les autres personnes qui en ont été oublié ou que l’on ne peut nommer. On voit une variante du “+” qui est transformé en “O” dans certains sigles. Cette variante signifie Others – “les autres” dans la langue de Shakespeare.

Tableau récapitulatif :

Plutôt que de reprendre chaque sigle un par un et répéter de nombreuses fois les mêmes choses, vous trouverez un tableau récapitulatif de différents sigles utilisés couramment au sein de la communauté LGBTQI+. Le tableau trouvé ci-dessous inclût la signification de chacune des lettres associées :

Tableau définitions LGBT - LGBTQ - LGBTQ+ - LGBTQIA+ - LGBTQ2S+ - LGBTQQI2SAA

Pourquoi utilise-t-on majoritairement LGBTQI+ sur Drapeau-LGBT.fr ?

Question posée par certaines et certains de nos lecteurs·trices à laquelle il nous semblait pertinent de répondre.

Notre équipe a décidé d’adopter une ligne éditoriale commune dans la rédaction du site Drapeau-LGBT.fr (ainsi que sur nos différents réseaux sociaux, dans notre newsletter, …). Le sigle LGBT choisi à la base semblait ne plus être assez inclusif, et nous avons donc décidé de passer à une version qui reste courte, mais qui se veut beaucoup plus inclusive.

Simple à retenir, comportant la lettre “Q” de “Queer”, qui est un mot parapluie englobant de nombreuses sous-catégories, la lettre “I” pour les personnes intersexes, ainsi que le “+” pour un maximum d’inclusivité, LGBTQI+ semblait parfait à nos yeux.

C’est ainsi qu’après concertation, nous avons décidé que LGBTQI+ deviendrait le nouveau sigle utilisé dans nos différents contenus. Notre newsletter est donc passée de “Actualités LGBT” à “Actualités LGBTQI+”. Nous avons également apporté de nombreuses modifications à nos anciens contenus.

Partager cet article sur :

Facebook
Twitter

Si vous avez apprécié cet article ou avez des questions, n’hésitez pas à le faire savoir dans la section commentaire.

Vous pouvez utiliser les boutons ci-dessous pour accéder rapidement à la boutique de notre site, ou retourner vers l’accueil du blog :

47 réflexions sur “Que veut dire LGBT ? LGBTQ+ ? Et LGBTQQIP2SAA ?”

  1. Merci pour cet article (et tous les autres d’ailleurs, tous fort éclairants.)
    Cela reste assez complexe, mais la réalité est elle-même complexe. Triste cependant (et à lire certains commentaires) que les personnes et le monde ne soient pas plus tolérants. Il faudrait rajouter peut être une couleur à tous les drapeaux, je ne sais pas laquelle mais elle représenterait l’empathie, juste l’empathie …
    Je ne fais peut-être pas avancer les choses, mais il ne s’agit ici que d’un message de sympathie.
    Un pansexuel aussi pan-empathique. Amitiés à tous.
    Phil

    “Certains disent que sur la terre sombre et bleu,
    rien n’est plus beau qu’une armée de cavaliers ou de fantassins,
    ou qu’une flotte de vaisseaux. Moi, je dis que c’est celle ou
    celui qu’on aime.” (Sappho de Lesbos)

    1. Bonjour Regnault,

      Merci pour ce commentaire. Simple constat : si l’empathie venait à être ajoutée sur un ou plusieurs drapeaux, quid de toutes les autres qualités essentielles ? Dans les faits, les drapeaux ne représentent pas des qualités, mais des identités de genre, orientations sexuelles, …

      En ce qui concerne votre citation, le constat n’est pas très difficile à tirer. Qui, à la base et de manière rationelle, trouverait l’aspect militaire de ce qui est cité comme “le plus beau” sachant que cela est souvent l’origine de bains de sang et conflits souvent injustifiés, et parfois injustifiables ? On peut faire exactement la même chose (en caricaturant un peu pour vous montrer l’absurdité de cette citation) de la manière suivante : “Certaines personnes diront qu’un cadavre en décomposition, une bombe nucléaire ou un enfant mourant de sous-nutrition sont les vues les plus incroyables au monde. Nous, on préfère un beau paysage lors d’un lever de Soleil d’été”. Aucun besoin d’un quotient intellectuel extraordinairement élevé pour reconnaître un schéma narratif simpliste dans lequel on présente une chose tellement horrible (ou ayant des conséquences latentes catastrophiques) que tout ce qui viendra derrière parraîtra atténué voire évident lorsqu’on présente un choix binaire.

      Nous vous remercions à nouveau pour votre message et vous souhaitons une excellente fin de mois d’Août. Prenez bien soin de vous et vos proches.

  2. Bonjour,
    Je voulais connaître la définition du sigle LGBT, tout en sachant qui il concernait. Je dois avouer, après avoir lu les différents commentaires du blog et vos réponses, mon étonnement et parfois mon incompréhension . Je “débarque” dans un monde dont j’ignorais l’existence.
    J’ai vécu, dans ma jeunesse près d’amis homosexuels et leur mode de vie ne m’a jamais posé de problème. Chacun était ce qu’il était et vivait sa vie comme il l’entendait. J’ai même connu quelques célébrités.
    Pourquoi ce besoin de reconnaissance est-il aussi fort, afficher sa sexualité, lui donner un sigle ??

    1. Bonjour Charly,

      Le sigle LGBT représente les personnes Lesbiennes (L), Gays (G), Bisexuelles (B) et Trans (T). C’est ce qui est affiché plus haut dans cet article.

      Pour ce qui est de votre questionnement, il est normal de ressentir un besoin de reconnaissance. C’est propre aux humains mais également à beaucoup d’animaux. Vous agissez par exemple de manière à pouvoir vous faire accepter par la société, ou du moins ne pas vous en faire exclure, portez des vêtements qui vous identifient en tant que personne issue de telle ou telle classe ou adhérant à certaines idéologies, portez le maillot de votre club de sport préféré pour montrer votre appartenance et votre soutien, ou collez un sticker “À l’aise Breizh” derrière votre voiture pour montrer votre fierté d’être breton, … Les exemples peuvent largement se multiplier, et ce dans tous les domaines. Vous semblez ne pas garder à l’esprit que les discriminations touchant les minorités sont toujours largement présentes dans notre société. Et cela oblige les personnes marginalisées à se retrouver entre-elles. On pourrait croire qu’après des décennies de combat pour les droits LGBTQI+, tout cela n’appartient qu’au passé. Pourtant, vous seriez certainement étonné de voir le nombre de commentaires comportant des menaces physiques voire de mort que l’on peut recevoir sur ce site parce que nous “défendons une idéologie” qui sera qualifiée de tous les noms possibles et imaginables par ces personnes trop peu bienveillantes. Pour ce qui est du fait d’afficher sa sexualité, c’est plutôt un problème inverse. Les personnes homosexuelles étaient accusées de beaucoup de maux à travers leur sexualité à l’origine. Cela s’est transformé en une force, une fierté il y a quelques décennies qui est restée. Et on peut très bien dire de manière claire et transparente que nous parlons des personnes homosexuelles, bisexuelles, trans, queers, intersexes, et toute autre personne ne s’identifiant pas à une identité de genre binaire et/ou ayant une orientation sexuelle différente de l’hétérosexualité. Mais vous voyez bien que dire cela en écrivant “LGBTQI+” est légèrement plus rapide, sans forcément enlever de son sens pour toute personne ayant connaissance du sigle à la base. C’est d’ailleurs l’objectif de cet article : apprendre ou confirmer aux personnes qui prennent la peine de venir ici ce que les différentes lettres représentent. Et beaucoup d’articles sur ce site rapportent à notre lexique lorsque des termes pouvant être compliqués au premier abord sont évoqués.

      Notre équipe espère que cette réponse vous permettra de mieux comprendre certains aspects abordés dans votre message. Si vous avez d’autres interrogations, n’hésitez pas à nous en faire part ici. Nous répondrons aussi promptement que possible. Dans tous les cas, prenez bien soin de vous et vos proches, et passez un excellent mois d’août.

      1. Je vous remercie de vos explications qui me portent à réfléchir et peut-être à mieux comprendre notre société.
        Si j’ai besoin de revenir vers vous, je le ferai volontiers.

        Passez de bonnes vacances également.

  3. Bonjour, je constate que mon (très long) commentaire d’hier a été supprimé ! L’avez-vous considéré comme offensant à quelque niveau que ce soit ??? Merci d’éclairer ma lanterne !

    1. Reprenons rapidement le contenu de votre précédent message : “Je trouve ridicule” // “Parler de LGBTQQIP2SAA+ n’a plus aucun sens” // “LGBT seul m’énervait” // utilisation des mots “pédé”, “folle”, “tordue”, “hétéros virils”, “beauf”, … Il y a tellement d’aspects de votre message qui pourraient simplement et purement être considérés comme irrespectueux et LGBTphobes.

      Ce n’est pas parce que vous êtes homosexuel et avez 59 ans que vous avez quelconque droit de prononcer toutes les injures imaginables sur une plateforme en ligne. Partager des clichés n’ayant plus lieu d’être dans notre société actuelle n’est clairement pas recommandé non plus. En ce qui concerne les liens que vous avez essayé de partager, ils sont sujets à notre approbation. Le vôtre n’était aucunement pertinent et relevait plus de la publicité gratuite qu’autre chose.

      Nous vous demandons donc d’arrêter de publier vos commentaires, ils ne sont aucunement les bienvenus, tout comme votre avis au sujet duquel notre équipe s’est accordée à l’unanimité sur le fait qu’il ne méritait pas d’être mis en avant. Votre commentaire n’a donc pas été supprimé, mais refusé car vos propos sont sujets à une approbation préalable de notre équipe.

      Sur ce, nous espérons que votre lanterne aura retrouvé un peu de sa lumière même s’il aurait été préférable que notre réponse vous aide à retrouver autre chose, tel qu’un peu de respect pour autrui et vous faire redescendre quant à vos opinions apparemment très hautes de votre personne et des propos que vous tenez ainsi que votre légitimité sur le sujet.

  4. bonjour,
    Il est normal que chaque personne ai besoin de reconnaissance, mais le signe devient de plus en plus complique.
    A revoir, peut etre ???

    1. Bonjour Marc,

      Le sigle a évolué avec le temps pour élargir son inclusivité. Mais chacun·e est libre d’utiliser celui qu’il ou elle veut. Notre site a par exemple décidé d’utiliser le sigle LGBTQI+ qui, lors de la mise à jour de notre ligne éditoriale, semblait le plus représentatif et inclusif. Mais également, cela semblait être un sigle assez court et facile à retenir pour toutes et tous. Si le sigle devenait vraiment un problème à l’avenir, nous le saurons bien assez tôt et modifierons notre article en conséquence. Mais pour l’instant, l’article est toujours à jour et représente toujours bien les différents sigles les plus utilisés dans la francophonie.

      En espérant que cela puisse vous éclairer sur vos interrogations par rapport à ces différents sigles, nous vous souhaitons une excellente fin de mois des fiertés 2022.

    1. Bonjour Victor,

      Il existe la gérontophilie qui correspond à cela. Pour être précis, la définition exact du terme est le fait d’éprouver une attirance sexuelle envers une personne plus âgée, voire très âgée.

      En espérant que cela répond à votre question, nous vous souhaitons une excellente fin de semaine !

      1. Bonjour,
        Pourquoi se donne t’on le droit de suivre nos passions, de vouloir à tout prix satisfaire nos plaisirs sexuels, pourquoi ne pas simple se contenter de notre genre de naissance, notre genre biologique sans rien y changer et de penser à l’avenir de notre monde si de plus en plus de personne avait des attirances sexuels pour le même sexe qu’eux-mêmes et ne combattait pas cette envi, ce sentiment pour essayer de le changer. Je pense que si les gens attirés par le même sexe commence à ne plus avoir honte de cela et à la place de combattre cela, ils vont satisfaire leur plaisir, œuvrent à tout prix pour satisfaire leur instants primaires notre société risquerait de s’effondrait et de ne plus tenir.

        Je peux encore beaucoup parler mais la seule chose que je reproche aux homosexuels et autres c’est leurs pratiques et non pas leur ressenti, le fait qu’ils sont attirés par le même sexe. Je vous reproche le fait de ne pas combattre ce désir, de suivre sa raison et non pas ses passions.

        Désolé pour les fautes d’orthographes j’ai tout écris d’un coup sans me relire, je pourrai encore parler longtemps mais je pense que c’est suffisant pour un commentaire sur un site et j’espère que ce commentaire ne sera pas supprimer.

        Pour finir je vous demande de réfléchir aux conséquences de la propagation de l’homosexualité sur l’humanité, sur notre avenir et de penser aux prochaines générations, de ne pas juste penser à satisfaire ses besoins sexuels…

        1. Bonjour Anonyme,

          Tout d’abord, répondons à votre question par une autre question : si vous n’avez rien contre le ressenti des personnes homosexuelles mais condamnez leur volonté de satisfaire leurs besoins naturels, que penseriez-vous si l’on vous disait que nous n’avons rien contre votre droit de vous exprimer, mais que le faire juste parce que vous avez le droit n’est absolument pas approprié ou petinent ?

          Il y a certainement une mauvaise conception de votre part quant au “genre de naissance” et “genre biologique” à la base même de ces notions. Voyez, une personne ne devient pas homosexuelle, elle née de cette manière. Une personne trans ne passe pas d’un ressenti d’être homme à un ressenti d’être femme parce qu’elle arrête d’avoir honte, mais parce qu’elle l’a ressenti tout au long de sa vie. Aussi, qui êtes-vous exactement pour venir dire que les relations entre personnes de même sexe ne sont pas naturelles ? Pire encore, sur quels fondements basez-vous le bien de notre société sur la honte des personnes homosexuelles ? Quelles études prouvent ces points ? Parce que, pour avoir fait de nombreuses recherches sur le sujet, on observe des tendances assez amusantes et contraires à votre pensée. La religion Occidentale s’est largement étendue ces vingt derniers siècles à travers le monde, et avec elle nos conceptions d’unidéisme (monothéisme), d’hétérosexualité comme unique pratique sexuelle, de binarité lorsqu’on parle des genres. Ce qui est amusant, c’est que dans les sociétés qui n’ont pas été touchées par la religion Occidentale, on observe de nombreuses autres formes de sexualité, d’appréhension des identités de genre qui ne sont parfois plus une dualité, … On observe la même tendance chez les animaux qui n’ont pas de relations exclusives, qui peuvent avoir des relations entre individus de même sexe, … Aussi, et encore une fois, qui êtes-vous pour affirmer et sur quoi vous basez-vous lorsque vous dîtes que l’homosexualité n’est pas naturelle ?

          Vous parlez d’une société qui s’effondrerait à cause du besoin des personnes LGBTQI+ à satisfaire leurs envies primaires. Nous vous répondrons que la société n’a pas besoin des personnes LGBTQI+ pour s’effondrer. Entre les systèmes bancaire et monétaire actuels au bord du gouffre, l’écologie et les appels au secours qui ont été ignorés ces cinquantes dernières années, notre refus de changer nos modes de vie, le nombre d’individus sur Terre, … Il y a probablement autant de raisons pour lesquelles le système sur lequel notre société est actuellement basé pourrait s’effondrer. Parmi toutes ces causes, vous avez décidé de blâmer les individus ayant des relations avec des personnes de même sexe. La première question qui semble évidente à nos yeux reste : êtes-vous réellement compétent en la matière pour prouver que c’est le cas ? Parce que jusqu’à preuve du contraire, relations homosexuelles = pas de procréation directe = potentiellement moins d’individus sur Terre = potentiellement moins d’émissions de dioxide de carbone à terme. C’est donc l’inverse au point de vue écologique. Les individus homosexuels sont une bénédiction dans un monde où l’humanité existe depuis des millions d’années, mais que nous sommes passés en l’espace de deux siècles d’un milliard d’individus à huit milliards. Le problème est autant le fait que nous avons, sur un laps de temps qui est encore plus court qu’un battement de cil à l’échelle de notre Planète, décuplé de manière exponentielle que le fait de l’avoir fait sur une Planète finie. Il suffit de regarder que le fameux “Jour de dépassement” recule d’année en année, la dernière fois où cette date était au 31 décembre étant en 1986. En moins de quatre décennies, on a réussit à passer cet équilibre déjà précaire au 5 Mai pour la France, ce qui veut dire qu’il faudrait en moyenne 2,9 Terres pour suvbvenir aux besoins d’un français. Ces chiffres ne semblent-ils pas plus effrayants pour vous que deux hommes ou deux femmes ayant des relations sexuelles ? Et qu’en est-il de votre rapport aux personnes LGBTQI+ dans tout cela ? Ces dernières peuvent-elles réellement être qualifiées uniquement par leur orientation sexuelle et identité de genre plus que par le reste ? Prenons Alan Turing qui est considéré comme l’inventeur de l’ordinateur et qui était homosexuel. L’humanité devrait-elle supprimer tout son travail pour ne garder le souvenir que de son orientation sexuelle ? Mais on peut également citer Sir Francis Bacon qui n’est autre que le père de la méthodologie scientifique, ou d’autres spéculations sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre qui touchent notamment des personnes aussi célèbres que Leonard De Vinci, Isaac Newton, entre autres.

          Pour ce qui est de votre homophobie, qu’on aurait pu qualifier de latente si vous n’aviez pas fait un effort aussi impressionant à l’afficher au grand jour, nous avons déjà fait remarquer que les commentaires LGBTphobes ne sont pas les bienvenus sur ce site, aussi longs ou bien déguisés soient-ils. Notre équipe sera prête à reconsidérer nos positions le jour où les votres seront à minima rationelles. Aussi, prenez vos idées et retravaillez-les car elles ne tiennent aucunement la route aujourd’hui. Nous aurions pu vous faire un exposé beaucoup plus approfondi sur le ramassi d’inepties qu’est votre message, mais vous aviez l’air de dire qu’un commentaire publié ici ne méritait aucune relecture ou qu’il était “suffisant pour un site”. Aussi, nous nous en tiendrons à cela et ne perdrons pas plus de temps avec votre commentaire qui aurait certainement pu être supprimé pour son caractère LGBTphobe flagrant.

  5. Bonjour
    Ma fille se définit comme pansexuelle. Vous avez oublié cette catégorie dans votre article.
    D’autre part quelle est ou serait les couleurs du drapeau pan ?
    Merci 🙂

    1. Bonjour Roro,

      Tout d’abord, laissez-nous vous remercier pour votre commentaire. Pour y répondre, sachez que nous n’avons pas “oublié” votre fille. Cet article a pour thème le sigle LGBT et ses dérivés qui ne comprennent pas le mot “pansexuel” pour une simple et bonne raison : le terme n’existait pas à l’époque de la création du sigle LGBT. C’était également le cas pour beaucoup d’orientations que nous retrouvons aujourd’hui et “apparues récemment” (en réalité, nommées par des mots spécifiques, mais leurs apparitions sont certainement plus anciennes), et pour cette raison que le “+” a été ajouté à la fin de la grande majorité des sigles utilisés aujourd’hui (LGBT+ / LGBTI+ / LGBTQI+ / …). Nous vous invitons à vous rendre sur nos autres articles pour voir que nous n’avons pas laissé de côté les personnes pansexuelles (article des drapeaux de la gay pride / Lexique LGBTQI+ / Drapeau pansexuel de la boutique pour ne vous donner que trois exemples).

      Enfin, pour répondre directement à votre question, les couleurs du drapeau pansexuel sont les suivantes : rose, jaune et bleu (du haut vers le bas). Leur signification est expliquée sur l’article des drapeaux de la gay pride, ou sur la page du drapeau pansexuel vendu en boutique.

      En espérant que notre réponse pourra satisfaire votre curiosité, notre équipe vous souhaite, à vous et vos proches, d’agréables fêtes de fin d’année !

      1. Bonjour,
        Désolée si je me trompe dans les termes mais je suis étonnée que l’on mélange des notions d’orientation sexuelle ou romantique avec une notion biologique qui est le fait d’être intersexe. Est-ce que vous avez une explication ?
        Merci d’avance

        1. Bonjour Roca,

          Votre étonnement peut certainement être expliqué par le fait que vous semblez oublier un léger détail : l’identité de genre. En effet, le mot intersexe ne se rapporte aucunement à l’orientation romantique ou sexuelle des personnes concernées, mais à leurs attributs génitaux, chromosomiques ou gonadiques qui ne correspondent pas aux définitions binaires que notre société emploie encore trop souvent. Il y a donc un rapport avec l’identité de genre qui est souvent compliqué, la personne intersexuée ne rentrant ni dans les critères d’une personne masculine, ni dans ceux d’une personne féminine. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle de nombreuses opérations sont conduites à la naissance sur ces personnes intersexuées, et ont pour but de les faire rentrer dans des cases binaires alors que l’intervention chirurgicale n’est souvent ni nécessaire, ni bénéfique pour la personne concernée.

          En espérant que cela répondra à vos interrogations. N’hésitez d’ailleurs pas si vous en avez d’autres. Si vous souhaitez en savoir plus, nous pouvons vous proposer des articles dédiés à des sujets tournant autour des personnes intersexes et plus détaillés. On peut vous proposer des articles comme celui sur la journée internationale de soliarité et du souvenir intersexe incluant de nombreux rappels sur l’intersexuation, ou un article sur l’histoire de Emily Quinn, témoignage poignant d’une personne intersexe dont nous avons traduit et transcrit un de ses TEDx Talk en français pour le partager au plus grand nombre. Dans tous les cas, prenez bien soin de vous et vos proches.

        2. Bonjour
          Je suis un homme
          Le genre masculin
          Hétérosexuel
          Vous connaissez donc mon genre et mon orientation sexuelle
          Ma question est simple puis-je faire partie de votre communauté LGBT ?

          1. Bonjour Bruno,

            Un mot et drapeau ont été créé pour ce que l’on appelle les “allié·e·s hétérosexuel·le·s”. Ces personnes se rassemblement sous ce drapeau aux lignes noires et blanches et un “A” arc-en-ciel qui réunit toutes et tous (dont hétérosexuel·le·s et cisgenres) se voulant allié·e·s (entendre par ceci : aidant, soutenant, …) des personnes LGBTQI+. D’après ce que vous dîtes dans votre message, vous vous rapprochez de ces personnes.

            Cela étant dit, il faut tout de même souligner que votre formulation est relativement maladroite. Votre question semble au premier abord plus appropriée pour un club de lecture ou de sport. Les lettres LGBT signifient “Lesbiennes, Gays, Bisexuel·le·s et Trans”, ce qui n’est donc pas sujet à une carte de membre, mais fera référence à une orientation sexuelle, identité de genre, orientation romantique, ou le ressenti de personnes ne s’identifiant pas comme vous, c’est à dire cisgenres et attirées par le sexe opposé. Et il y a un consensus assez répandu quant à l’appartenance des personnes alliées qui est que ces dernières ne font simplement pas parti des personnes reconnues comme LGBTQI+.

            Pour vous donner une explication plus précise : l’orientation et l’identité de genre d’une personne sont, si vous souhaitez une manière plus imagée, comme votre taille. Vous aurez beau vous considérer comme une personne atteinte de nanisme, difficile de le faire reconnaître par autrui si vous faites 1m85. Ce n’est peut-être pas la meilleure image, mais on entend par là que vous revendiquer “Lesbienne, Gay, Bisexuel ou Trans” alors que vous affichez clairement être hétérosexuel et cisgenre dans votre message semble plutôt paradoxal. Par contre, rien n’empêche une personne faisant 1m85 de supporter et aider celles atteintes de nanisme. Cela va de même pour vous quant à votre rapport aux personnes LGBTQI+.

            En espérant que cela puisse vous aider à y voir un peu plus clair, nous vous souhaitons une excellente fin de mois. Prenez bien soin de vous et vos proches.

    1. There are plenty of people experienced on this topic out there! We all have our own truth, and you might have just read/listened to people with different opinions. Thank you for this kind comment though, we do our best to provide our readers with the best content possible. Our team also try to keep everything up-to-date and adds frequently more content, so stay tuned!

  6. gái gọi qua đêm

    Thanks for the marvelous posting! I truly enjoyed reading it, you
    happen to be a great author. I will be sure to bookmark your blog and will come back from now on. I
    want to encourage you to ultimately continue your great work, have a nice holiday
    weekend!

    1. That is very kind of you gái gọi qua đêm! We are glad that you enjoyed our content. Though it is only available in French at the moment, anyone is welcome here! We’ll keep posting more inclusive and LGBTQI-friendly content in the future, so make sure to bookmark our website and visit our blog from time to time. Have a nice holiday as well, and our team wishes you a wonderful Pride month!

      1. Bonjour ,
        Aujourd’hui je me confie au site et a vous j’ai 49 ans mère de 3 enfants je me rends compte que j’aime le facteur , l’eboueur et mon mari comment appel t-on cella et est ce que c’est l’egal ?
        Merci

        1. Bonjour Georgette,

          Tout d’abord, merci d’avoir pris le temps de rédiger votre message et vous confier à nos équipes.

          Le fait d’être marié(e) et de ressentir une attirance pour d’autres personnes est tout à fait normal. Là où certains verront de l’infidélité pouvant se transformer en adultère, d’autres préfèreront trouver ce comportement naturel et plutôt sain. Après tout, nous sommes plusieurs milliards sur Terre. Bien que vous ayez choisi de vivre avec une personne, cela ne veut pas forcément dire que c’est la seule pouvant vous attirer ou vous combler. Pour parler généralement, il existe plusieurs termes qui varieront selon le degré de votre relation avec ces hommes. La polyandrie (ou troupie) désigne le fait , pour une femme, d’être mariée à plusieurs hommes (le terme plus générique étant la polygamie). Cette situation est surtout présente et légale dans une partie de l’Afrique et de l’Asie du Sud-Est. Il existe existe également d’autres termes comme polyamour, désignant le fait d’être dans une relation intime avec plusieurs personnes, chacune ayant conscience et respectant la situation.

          Si l’on regarde du côté légal, il n’y a rien de mal à ressentir une attirance pour d’autres personnes. Cependant, il existe des passages du Code Civil français qui stipulent que “les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours et assistance” (article 212). Cela jouera largement dans une procédure de divorce, les torts pouvant être exclusifs à la personne qui trompe son conjoint (soumis à certaines conditions). Nous vivons dans une société qui n’accepte légalement pas la polygamie. Il sera donc impossible de vous marier ou pacser avec plusieurs hommes à la fois. Cependant, légalement parlant, l’adultère n’est plus une faute pénale depuis 1975.

          En espérant que cette réponse puisse vous aider, nous vous souhaitons une excellente semaine. Prenez bien soin de vous et vos proches.

          1. C’est ce que nous avons mentionné précédemment, en précisant seulement que le terme employé plus généralement est la polygamie. Si l’on veut aller plus loin, on peut même préciser que dans le cas contraire, c’est à dire un homme étant marié à plusieurs femmes, on parle de polyginie. Et comme vous le faites remarquer, à juste titre, le terme polyandrie est beaucoup moins utilisé et connu. Pour cause, dans les faits, très peu de sociétés dans le monde acceptent la polyandrie, tandis que la polygamie est beaucoup plus commune.

  7. Bonjour comment s’appelle le (phénomène ) d’aimer les gens par leur réaction leur façon de parler ou quand il s’attache a nous?

    1. Drapeau-LGBT

      Bonjour Ros,

      Difficile de répondre à votre question de par son aspect trop générique. Ce que vous décrivez semblent être des phénomènes que l’ont pourrait qualifier de plusieurs manières : préférence, attirance / attraction, ou simplement amour. Si un aspect comme la manière de parler devenait une obsession, on pourrait également parler de fétiche / fétichisme.

      Nous espérons que cette réponse vous aidera. N’hésitez pas à être plus précis pour nous permettre de mieux comprendre et vous aider.

    1. Bonjour Lucky,

      Ce que vous décrivez semble fortement s’apparenter à la notion de polyamour, également appelée polyamorie. Nous avons un lexique des différents termes qui sont généralement employés dans la communauté LGBTQI+ désignant les différentes orientations sexuelles et identités de genre. Vous pouvez aller y jeter un oeil par vous même pour vérifier si polyamour correspond bien à votre relation actuelle. L’article se trouve à cette adresse.

      Nous espérons que notre réponse vous aidera à répondre à vos interrogations.

  8. grace a cette petite questions que je venais de me poser en cour et se document si je puis dire je peux dire que grace a cela en plus d etre lesbiennes je me rend conte je suis sans doute androgyne ou 2S bispirituels pas encor sur toujours un peu perdu a bientôt 15 ans d existence donc je peux dire merci du cœur a la personnes ayant fais ce “site”

    1. Bonsoir Hattinguais,

      Merci pour votre commentaire qui nous fait grandement plaisir. Nous sommes ravi·es que cet article puisse apporter des réponses à nos visiteurs. Sachez qu’il n’y a pas d’âge pour se découvrir, et qu’il n’est jamais trop tard pour se redécouvrir ! Il y a même le mot “fluide” pour désigner les personnes qui ne sont pas certaines, et continuent à se chercher.
      En ce qui concerne notre “site” comme vous l’écrivez, nous sommes toujours ouverts à des suggestions si vous en avez !

      1. Bonjour, j’aimerais poser une petite question ! Il me semblait pourtant que « fluide » désignait les personnes genderfluid, pas les personnes indécises ! Qu’est ce qui est vrai alors ? Je suis complètement perdu…

        1. Bonjour Ellie,

          Tout d’abord, merci pour avoir posé votre question. D’autres sont peut-être dans le même cas que vous.

          Pour répondre simplement à votre question, notre lexique contient la définition donnée au mot fluide que vous pouvez trouver à ce lien. Mais pour répondre plus précisément, on peut noter que genderfluid ne concerne que les identités de genre, tandis que fluide peut également concerner les orientations sexuelles. On peut, pour vous donner un exemple simple, qualifier de fluide une personne attirée sexuellement par des hommes une semaine, puis des femmes la suivante. En quelque sorte, c’est tout simplement avoir des envies et attirances qui varient selon les moments. Une personne fluide sait donc ce qu’elle veut, mais cela peut varier dans le temps. Une personne indécise ne saura pas ce qu’elle veut à un instant T.

          En espérant que ces exemples simples vous aideront à mieux comprendre la nuance entre une personne fluide et indécise.

          Prenez bien soin de vous et vos proches.

    1. Bonjour Lou,
      le terme a évolué ces dernières années. Là où existait une différence entre transgenre et transexuel-le par le passé, les deux termes sont maintenant regroupés sous l’unique mot “trans”. Et même si, comme vous voulez le faire remarquer, le terme a tendance à disparaître pour laisser place au diminutif “trans”, il est toujours retrouvé dans de nombreux textes et autres supports spécialisés LGBTQI+. Cet article étant à but informatif, il nous semble pertinent de garder les explications des mots transgenre et transexuel-le.

    1. Bonjour Axel Le Tutour,
      Difficile de répondre à votre question puisque le terme “femboy” qualifie surtout une personne à qui on attribue de manière binaire le sexe masculin, mais qui va avoir des habitudes comportementales et une tenue vestimentaire qui se rapproche plutôt d’une femme.
      Ces éléments ne nous permettent donc pas vraiment de connaître l’identité de genre de la personne. On ne peut pas non plus connaître son orientation sexuelle d’après ces critères.

      En espérant que cela vous aidera à mieux comprendre !

        1. Le terme LGBT est utilisé pour désigner les personnes Lesbiennes (L), Gays (G), Bisexuelles (B) et Trans (T). À partir du moment où nous ne connaissons ni l’identité de genre, ni l’orientation sexuelle d’une personne, la notion de LGBT ne peut être prise en compte.
          Et votre message le souligne à juste titre, le mot femboy n’a rien à voir avec le sigle LGBT. On parle plutôt de remise en question des codes masculins imposés dans la société. Cela passera, par exemple, par un style vestimentaire souvent qualifié de féminisé.

          Pour résumer, un homme femboy peut potentiellement faire parti des personnes LGBT+. Mais une personne femboy peut parfaitement être hétérosexuelle et cisgenre également.

          1. Hello alors moi je suis pansexuel.le et bispirituel.leet je me sens en même temps non-binaire. Est-ce normal ?

          2. Bonjour Kikou,

            Pour pouvoir répondre à votre question, il faudrait tout d’abord définir ce qui est “normal”. Et puisque la norme est un concept subjectif, vous pourrez facilement répondre à votre question par vous-même : À votre sens, est-ce normal d’être pansexuel·le, bispirituel·le, ainsi que non-binaire à la fois ?

            En espérant que cela vous aide avec vos interrogations, nous vous souhaitons une excellente fin de semaine.

      1. Bonjour. Je suis professionnel éducatif auprès d enfants placés en établissement ou en famille et je cherche à développer des temps de partage de connaissances et de réflexion pour mieux accompagner enfants, jeunes et professionnels sur le consentement, les liens affectifs et les différentes orientations. En effet, ce sujet déstabilise plus d un et je pense que notre accompagnement ne pourrait en etre que meilleur.
        Avez vous des pistes a me conseiller pour construire ce type d action?
        Merci

        1. Bonjour Aurore,

          Merci d’avoir pris le temps de nous écrire. Notre équipe ne peut être qualifiée de professionnelle, et ne peut donc pas officiellement vous conseiller sur ces sujets. Nous avons cependant quelques pistes que vous pourriez explorer et approfondir de votre côté pour vos actions :

          Le consentement est un vaste sujet qui est relativement compliqué. Le problème pour les individus est souvent de poser des limites sur ce qui est acceptable. Dans une grande majorité des relations problématiques, il y a un manque de considération pour autrui et une absence de dialogue et/ou de remise en question de nos propres croyances. Il y a donc une importance majeure dans le fait d’intégrer des notions de respect et de rétablir le dialogue chez les individus. Il y a aussi une importance à connaître ses propres biais et ses propres besoins, mais ce dernier point vaut pour tous les sujets. Pour ne citer que quelques exemples qui peuvent vous concerner dans vos actions : le biais de confirmation peut entraîner des comportements extrêmes et abusifs (sous prétexte que X a accepté de sortir boire un verre avec Y, Y aurait accepté de facto d’autres attentes de X par exemple). La pyramide de Maslow rappelle qu’au même statut que la soif et la faim situées à la base, les humains ont (pour une grande majorité, puisqu’il existe des personnes qualifiées d’asexuelles) des besoins de sexualité. Après tout, le cerveau humain est une machine vieille de centaines de milliers d’années (pour notre espèce Homo Sapiens en tout cas), et a une fonction principale qui est la survie, de l’individu en premier lieu, puis de l’espèce. Plutôt que de l’ignorer à cause de toutes les distractions trouvables un peu partout autour de nous, mieux vaut agir en conséquence. Et, bien évidemment, rappeler qu’insister face à un refus, c’est comme se cogner la tête contre un mur : ce dernier ne bougera pas de sa position initiale avec un tel rapport de force frontal. Enfin, rappeler les risques légaux encourus par les personnes transgressant les libertés d’autrui en évoquant les nombreux actes de violences physiques ou morales peut faire prendre conscience de la gravité de certains actes. Cependant, le but ne sera pas de les hiérarchiser pour éviter des associations inconscientes telles que “Acte 1 n’est pas si grave comparé à Acte 2”.

          Au niveau des liens affectifs, il y certainement une nécessité d’inculquer chez nombre d’individus une marque de respect pour autrui. L’homme est un animal ayant un besoin de contacts sociaux. Il est donc nécessaire de construire des liens durables pour éviter des dérives. Beaucoup d’individus ayant des troubles psychologiques ou du comportement sont souvent isolés, ce qui entraîne fréquemment des dépendances. Il faut cependant s’attarder sur le fait que toutes les relations ne sont pas bonnes. Certaines personnes nous apportent moins que le degré de toxicité de la relation impacte notre personne. Dans le cadre de relations plus intimes, il faut se rendre compte qu’un couple est avant tout composé de deux individus ayant chacun des aspirations, des envies, un bagage culturel, familial, social, … Selon les expériences de chacune et chacun, cela amène des différences. Le point qui semble le plus important dans tout cela est que ces dernières sont des chances. Ensuite, on peut toujours ajouter qu’un couple n’est un couple que par envie. S’il n’y a plus de volonté, libre à eux de se séparer de cette relation ayant perdu toute valeur virtueuse. Des conseillers de couple existent pour faire face à une routine qui s’installe, mais il y a aussi une nécessité pour les individus concernés d’être créatifs et se réinventer.

          Pour ce qui est des différentes orientations, nous aimons rappeler régulièrement que nous sommes plusieurs milliards d’individus sur Terre. Et c’est exactement le nombre de manières existantes d’appréhender sa vie romantique et/ou sexuelle. Mais si les différences gênent réellement, pointez du doigt d’autres différences commme la longueur et couleur des cheveux, la couleur des yeux, le t-shirt ou pull porté, la taille, … Il est impossible que votre audience ait deux personnes identiques sur ces points. Alors pourquoi devrait-elle être uniforme sur des sujets comme l’amour ou la sexualité ? Évidemment, c’est une explication simpliste mais qui est difficilement contrée. Si l’on rentre dans les détails, il faut savoir que l’hétérosexualité, le fait d’être cisgenre et la monogamie ne sont inscrits nul part dans la nature. On sait que dans de grandes civilisations telles que celle Égyptienne de l’Antiquité, les relations homosexuelles étaient acceptées. On sait également qu’avant la colonisation de l’Afrique, certaines figures religieuses du continent avaient pour habitude de se travestir sans aucun préjugé. Le problème vient certainement du fait que, de part nos histoires, notre Histoire et notre éducation, on vit actuellement dans un système marqué par son hétéronormativité qui ne laisse que trop peu de place à l’imagination. C’est donc à vous de créer des portes que votre audience pourra éventuellement ouvrir. Mais vous pouvez rappeler également au niveau officiel que notre gouvernement possède un Ministère chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité de de l’égalité des chances. Ce dernier a encore beaucoup à faire, mais semble vouloir faire bouger les choses avec des réformes récentes comme la PMA pour toutes, ou l’interdiction des thérapies de conversion sur le territoire qui est revenu dans l’hémicycle et passé à l’unanimité en début de mois. Le territoire français possède également de nombreuses associations et entités militant pour les droits des personnes LGBTQI+, que ce soit au niveau national ou local.

          Pour finir, il y a des manières de raconter les choses qui marchent mieux que d’autres. Prenez des exemples auquels votre audience peut s’identifier. C’est sûrement l’une des meilleures manières de faire passer un message. Une audience reçoit également beaucoup mieux un message lorsqu’il est passé sous forme d’histoire. Alors essayez de trouver des cas pratiques, ou inventez des personnages fictifs que vous pourrez faire vivre. Cela marche notamment très bien auprès d’enfants sous formes de dessins. Vous pouvez vous renseigner directement sur notre page dédiée aux livres LGBTQI+ friendly pour enfants si vous souhaitez des supports inclusifs. Le reste de notre blog contient de nombreux articles traitant de sujets très variés. Ayant conscience que ce message est relativement décousu et ne rentre pas vraiment dans les détails, vous pouvez également nous contacter directement à l’adresse : drapeau.lgbt@gmail.com si vous avez des questions plus précises. Notre équipe fera son possible pour revenir vers vous rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
0