Notre sélection des meilleurs films gays

Des dizaines… Que dis-je ? Des centaines d’heures ! C’est ce qu’il a fallu pour faire toutes nos recherches, visionner et vous sélectionner les meilleurs films gays disponibles parmi toutes les oeuvres cinématographiques ! Que vous soyez seul, en couple, homosexuel ou non, tous ces films listés valent le détour. Après tout, que représentent 1h30-2h de votre temps pour l’équivalent d’un saut à l’élastique ou en parachute d’un point de vue émotionnel ?

Dessin gays séance cinéma film

Bien plus qu’une liste, le contenu de cet article va vous remuer tel un ouragan. On parle bien de vous faire découvrir les meilleures oeuvres cinématographiques gays. Mais on espère également vous faire (re)découvrir des performances d’acteurs masculins magistrales. Parmi les sujets abordés, on trouve régulièrement mis en avant des questions concernant l’homosexualité, évidemment, mais également la remise en question de sa propre orientation sexuelle et son acceptation, ou les préjugés externes et le regard d’autrui.

Avis aux lecteurs

Nous vous invitons à ne pas cliquer sur la partie encadrée (“Résumé”) si vous souhaitez éviter des potentiels spoilers. Cette dernière contient, comme son nom l’indique, un court paragraphe de présentation de l’histoire et de ses personnages. Il peut donc contenir des informations que vous ne souhaiteriez connaître qu’à travers votre propre expérience du film.

D’autres paragraphes qui concernent la réalisation et la distribution des différents rôles principaux des films, ainsi que les thématiques abordées et critiques reçues sont disponibles en dehors de la partie “Résumé”. La bande d’annonce de ces films gays est également mise à votre disposition si vous souhaitez la visionner.

Accéder directement à :

Accéder directement à :

Bobby, Seul Contre Tous, de Russel Mulcahy (2009)

Affiche film Bobby, seul contre tous de Russel Mulcahy 2009

Bobby, Seul Contre Tous est un téléfilm de 90 minutes réalisé par Russel Mulcahy. Inspiré de l’histoire de Mary et Bobby Griffith, ces deux personnes sont incarnées par les acteurs suivants :

  • Sigourney Weaver, actrice américaine ayant débuté dans le cinéma dans les années 70, et connue pour ses rôles dans de nombreux films tels que Ghostbusters, Avatar, Alien, La Jeune Fille et la Mort, … Elle incarne Mary Griffith dans ce film.
  • Ryan Kelley, dans le rôle de Bobby Griffith, principalement connu pour ses rôles dans Smallville, Act of Honor, Mean Creek et Teen Wolf (série).

L’histoire vraie de Bobby Griffith et de sa famille. Cette dernière est catholique conservatrice. Alors lorsque la mère de Bobby, Mary, apprend que son fils a un penchant pour les hommes, elle va tout faire pour le ramener dans le “droit chemin” et selon elle, lui éviter la damnation et un aller simple pour l’Enfer.

Ce téléfilm est d’autant plus marquant qu’il est inspiré de faits réels. On y découvre l’ambiance dans les familles conservatrices pratiquantes, et la pression que celles-ci peuvent avoir sur leurs enfants. Bien plus que cela, ce film met en lumière une société dans laquelle l’homosexualité n’est pas acceptée et est considérée comme une maladie à soigner.

Avis des spectateurs

Bobby, seul contre tous a reçu des critiques très positives comme peuvent confirmer les notes des spectateurs sur différentes plateformes :

8,8/10 sur Allociné – 8,1/10 sur IMDb – 7,3/10 sur RottenTomatoes.

Avec une moyenne bien méritée de 8,1/10, les spectateurs sont ravis des performances des acteurs, et en particulier de la prestation de Sigourney Weaver qui est incroyable. Le film véhicule énormément d’émotions, et touche facilement puisqu’il évoque de nombreux rapports auxquels on peut s’identifier dans une certaine mesure.

Le Secret de Brokeback Mountain, de Ang Lee (2005)

Intitulé Brokeback Mountain dans sa version anglaise, ce film de Ang Lee est sorti fin 2005. Il a reçu de nombreux prix et nominations dans les différentes cérémonies du monde cinématographique : Lion d’or de la mostra de Venise 2005, 4 prix (Meilleur : film dramatique, réalisateur, scénario, chanson originale) à la 63ème cérémonie des Golden Globes, 3 Oscars (Meilleur : réalisateur, scénario adapté, musique) … Les deux acteurs principaux du film sont :

  • Heath Ledger, acteur australien né en 1979 et retrouvé mort d’une overdose à l’âge de 28 ans (Janvier 2008). Il est connu pour d’autres rôles tels que le Joker dans Batman : The Dark Knight, Casanova, Candy, ou encore Les Seigneurs de Dogtown.
  • Jake Gyllenhaal, acteur et producteur américain. Il a joué dernièrement dans le film Spider-Man : Far From Home, mais joue également dans des films comme Love, et autres drogues avec Anne Hathaway, Brothers, Les Frères Sisters…

Jack et Ennis sont deux jeunes cowboys. Ils sont engagés en tant que bergers pour surveiller un troupeau de moutons à Brokeback Mountain. Perdus au milieu des montagnes du Wyoming, les deux amis vont devenir de plus en plus proches et leurs sentiments vont changer.

Mais bien vite, ils vont devoir retourner vers leurs vies respectives où attendent leurs fiancées…

Affiche film Le secret de Brokeback Mountain de Ang Lee 2005

Ce film gay de 135 minutes met surtout en avant les relations de deux hommes qui, loin de la civilisation, se découvrent attirés l’un par l’autre.

Le film rappelle également que la pression de la société pousse souvent des individus à aller contre leurs sentiments et leur nature.

Bien plus qu’une histoire au sujet d’individus gays, c’est une histoire d’amour qui peut être qualifiée de chef d’oeuvre.

Avis des spectateurs

Ce film, habitué du haut des classements – toute catégorie confondue, ne fera pas l’exception lorsqu’il s’agit des critiques :

7,8/10 sur Allociné – 8/10 sur Télérama – 8,7/10 sur Rotten Tomatoes.

Les spectateurs s’accordent pour qualifier ce film d’incroyable, boulversant, fabuleux… Sa moyenne de 8,2/10 en fait l’un des films gays de cette liste les mieux notés. Beaucoup n’ont d’ailleurs trouvé, à ce jour, d’autre film les ayant fait ressentir autant d’émotions. Un film incontournable de l’année 2006 devenu classique des oeuvres cinématographiques à voir une fois dans sa vie.

Call Me by Your Name, de Luca Guadagnino (2017)

Affiche film Call Me by Your Name de Luca Guadagnino 2017

Inspiré du livre du même titre (en version originale, le titre français étant : “Appelle-moi par ton nom” de André Aciman) paru en 2007, Call Me by Your Name est réalisé par Luca Guadagnino et dure plus de deux heures (131 minutes environ).

Au sein du casting de cette romance du grand écran, on retrouve les deux acteurs principaux :

  • Timothée Chalamet, acteur franco-américain révélé par ce film, mais qui a également joué dans des oeuvres du écran notables telles que Un Jour de Pluie à New-York, My Beautiful Boy, Le Roi, ou Les Filles du Docteur March.
  • Armie Hammer, arrière petit-fils de l’homme d’affaires et collectionneur d’art Armand Hammer. Il a notamment fait des apparitions dans les films The Social Network, Lone Ranger, J. Edgar, …

Histoire d’Elio Perlman, fils de dix-sept ans de Samuel, archéologue américain de renom, et d’Annella, française traductrice. Alors qu’ils passent un été dans la villa familliale du Nord de l’Italie, Oliver va débarquer pour aider le père d’Eliot dans ses travaux.

Commence alors l’histoire des deux hommes, et les prémices d’un rapprochement qui ne sera pas sans embûches.

Ce film met en avant les premiers émois d’un adolescent. Bien plus que cela, le film est centré autour d’un amour d’été et de l’homosexualité naissante entre deux hommes. Bien que certains se plaignent de la lenteur du film, cela ne semble pas déranger la grande majorité qui reste captivée par les thèmes importants abordés. Les critiques qualifient d’ailleurs cette production de chef-d’oeuvre.

Avis des spectateurs

Call Me by Your Name est aussi bien acueilli que la version papier sortie dix années plus tôt. Les différents spectateurs des plateformes suivantes le confirme :

8,6/10 sur Allociné – 7,9/10 sur IMDb – 9,5/10 sur RottenTomatoes.

Comme mentionné précédemment, les seules critiques négatives que l’on puisse trouver concernent la lenteur. Le film gagne en vitesse au fur et à mesure, pour laisser une plus grande place aux émotions, compassion et empathie. Film gay à voir absolument, comme peut confirmer cette moyenne de 8,7/10 et toutes les excellentes critiques de ce chef-d’oeuvre.

Esteros, de Papu Curotto (2017)

Film brésilien de 77 minutes sorti en 2017, Esteros a été dirigé et produit par Papu Curotto. Ce film met en scène deux acteurs qui ne sont pas forcément très connus sur la scène internationale :

  • Ignacio Rogers, dans le rôle de Matias, qui a également joué dans d’autres films tels que Le Diable Blanc, Another Silence, La Protagoniste, …
  • Esteban Masturini, incarnant le personnage de Jeronimo, acteur de Juando dans la série télévisée argentine The Tiger Verón.

Matias et Jeronimo sont deux amis d’enfance. Ils vivent ensemble leurs premiers ébats sexuels. Le père de Matias voit cependant d’un mauvais oeil cette relation, et décide d’éloigner son fils de son amour d’enfance.

Les deux garçons devenus adultes, ils se recroisent après 10 années de séparation. Les sentiments et émotions du passé refont immédiatement surface…

Affiche film Esteros de Papu Curotto 2017

Tout comme la plupart des films gays que contient notre sélection, Esteros va mettre l’accent sur la thématique de l’homosexualité dans notre société, les relations entre deux hommes qui ont vécu le début de leur sexualité ensemble, la difficulté de faire face à son homosexualité avec une petite-amie, …

Avis des spectateurs

Le film Esteros a été relativement bien reçu par les spectateurs francophones à en juger par les critiques qu’il a reçu :

6,6/10 sur Allociné – 7/10 sur IMDb – 10/10 sur  RottenTomatoes.

Avec sa moyenne de 7,9/10, le film de Papu Curotto peut parfois être un peu lent et a un scénario assez prévisible, mais a une manière de l’amener très agréable. La musique, les paysages ainsi que les acteurs permettent de passer un très agréable moment.

Ma Vie avec John F. Donovan, de Xavier Dolan (2018)

Affiche film Ma vie avec John F Donovan Xavier Dolan 2018

Film canadien sorti en 2019 en France, Ma Vie avec John F. Donovan (The death and life of John F. Donovan en anglais) a été réalisé par Xavier Dolan.

Les acteurs principaux de ce film sont :

  • Kit Harington, récemment connu sur la scène internationale par son rôle de John Snow dans la série Game of Thrones. C’est d’ailleurs ce même rôle qui lui vaudra des prix tels que meilleur acteur de l’année (2013) aux Young Hollywood Awards.
  • Jacob Tremblay, acteur canadien de 13 ans, il a déjà joué dans de nombreux films tels que les récents Good Boys et Doctor Sleep.
  • Natalie Portman, l’actrice américano-israëlienne mariée au français Benjamin Millepied, n’a plus besoin d’être présentée. Entre les films Léon, Star Wars, Black Swan, V For Vendetta, … tant de succès du grand écran grâce à ses talents d’actrice !

L’histoire de l’acteur John F. Donovan, une décennie après son décès, raconté à travers les yeux d’un enfant, Rupert Turner, avec qui il a correspondu pendant des années.

Leurs échanges auront des impacts sur leurs vies respectives. Le premier est fan inconditionnel des talents d’acteurs du second. Ce dernier, quant à lui, éprouve des difficultés à évoluer dans un monde fait de succès, gloire, mais surtout de choses superficielles.

Ma Vie avec John F. Donovan aborde les aspects de la célébrité et les impacts que cela peut avoir sur la vie d’une personne. Parmi les autres sujets abordés, on retrouve très présent les préjugés et discriminations de la société face à des hommes homosexuels. Mais il y a également ce refoulement d’un homme connaissant son orientation sexuelle, mais faisant tout pour la refouler face à son public.

Avis des spectateurs

Le film n’a pas forcément connu un succès phénoménal mais reste très correct comme peuvent en témoigner les différents avis :

7,4/10 sur Allociné – 6,1/10 sur SensCritique – 8/10 sur Télérama.

Le film mériterait peut-être un peu mieux que cette moyenne de 7,2/10. A la base, sa vocation est d’être un film à regarder une fois lors d’un dimanche soir. Mais sa thématique et les problèmes soulevés restent d’actualité et très bien abordés.

Boy Erased, de Joel Edgerton (2018)

Boy Erased est un film dramatique américain sorti en 2018. Il a été écrit et réalisé par Joel Edgerton (Gasby le magnifique, Warrior, Red Sparrow, …). Le film est inspiré de l’histoire de Garrard Conley, auteur et activiste américain de la communauté LGBT. Il en a d’ailleurs fait un livre, Boy Erased : A memoir. Ce film en est l’adaptation cinématographique.

Dans les personnages principaux de ce film, on retrouve :

  • Lucas Hedges en tant que Jared Eamons. Jeune acteur amérciain né en 1996, il a joué dans les films Manchester by the Sea, Ben is back, Secrets d’Etat, …) 
  • Russell Crowe, célèbre acteur australien, connu notamment pour ses rôles principaux dans Gladiator, Robin Hood, un Homme d’Exception, …
  • Nicole Kidman, actrice australienne qui n’a plus besoin d’être présentée tant elle a connu de succès dans sa carrière
  • Joel Edgerton : producteur et scénariste du film Boy Erased, il est également connu pour ses talents d’acteurs et réalisateur.

Jared Eamons est fils d’un pasteur baptiste dans une petite commune américaine de l’Arkansas. Il fait son coming out à 19 ans, ce qui va boulverser ses parents, et particulièrement son père.

Il entre en “thérapie de conversion”, mais va vite s’opposer au principal thérapeute des lieux. Peu à peu, Jared va commencer à affirmer son identité et s’opposer aux méthodes employées dans le programme de conversion.

Affiche film Boy Erased de Joel Edgerton 2018

Le film Boy Erased nous évoque la difficulté de s’ouvrir et de s’affirmer en tant qu’homosexuel. D’autant plus que le héros vit dans une petite commune, et avec des parents croyants. Le film nous montre également l’horreur des traitements infligés aux personnes se rendant à des “thérapies de conversion”, le thème central du film.

Jugé long et ennuyant par certains. D’autres le classent dans la catégorie des “films inoubliables de l’année 2019” (Observer). Un film qui partage donc les uns et les autres. Nous l’avons cependant trouvé très correct comme film du soir. C’est également très intéressant de voir comment un “rescapé” de ces thérapies raconte son histoire.

Avis des spectateurs

Le film Boy Erased a été bien noté par les spectateurs francophones, malgré le fait qu’il partage les critiques :

7,2/10 sur Allociné – 6,9/10 sur IMDb – 8/10 sur  RottenTomatoes.

Avec sa moyenne de 7,4/10, le film de Joel Edgerton aurait pu faire mieux avec un tel cast. Mais une note de 7,4 reste très correcte pour un film qui n’a pas forcément comme but d’être visionné de multiples fois. Certaines critiques ont cependant été très dures, jugeant le film de long, plat et cliché. Notre équipe l’a plutôt trouvé intéressant et un peu similaire à “Bobby, seul contre tous“.

C.R.A.Z.Y., de Jean-Marc Vallée (2005)

Affiche film C.R.A.Z.Y. de Jean-Marc Vallée 2005

Le film C.R.A.Z.Y. a été écrit et réalisé par Jean-Marc Vallée, réalisateur, monteur et scénariste canadien. Il est également à l’origine des films Dalas Buyers Club, Liste Noire, Victoria : les jeunes années d’une reine, …

Les acteurs principaux du casting de C.R.A.Z.Y. sont :

  • Michel Côté, dans le rôle du père de la famille Beaulieu. Il avait déjà travaillé avec le réalisateur Vallée dans son film Liste Noire.
  • Marc André Grondin, dans le rôle du fils homosexuel, fils du présentateur radio Denis Grondin, il apparaît également dans les films Le Premier Jour du Reste de ta Vie, ou la série Spotless.

C’est l’histoire d’une famille québécoise nombreuse dans les années 1970 : les Beaulieu. Quatrième des cinq enfants de la famille, Zac a toujours eu une bonne relation avec son père. Ce n’est pas forcément le cas avec ses frères qui ne lui ressemblent pas du tout.

Né dans une famille profondément religieuse, Zac ira même à l’encontre de son homosexualité, poussé par son père. En effet, pour ce dernier, le bonheur ultime est d’avoir eu ses enfants, et ne souhaite pas laisser l’orientation sexuelle de son fils le priver de ce but dans la vie.

Ce film traîte principalement des relations père – fils. Le film évoque également ce qui peut résulter lorsque l’on ne tend pas vers l’hétérosexualité, mais grandit dans une famille catholique.

La bande son du film permet de passer un très agréable moment. Et cela même pour ceux qui n’apprécieraient pas le scénario, le jeu des acteurs ou la mise en scène qui restent pourtant jugés très bons par une majorité des critiques.

Avis des spectateurs

Le film C.R.A.Z.Y. succite des critiques relativement bonnes chez les spectateurs francophones, et ce malgré le fait que ce soit un film canadien :

7,8/10 sur Allociné – 7,9/10 pour les critiques de IMDb – 10/10 sur Rotten Tomatoes.

Cela fait une moyenne générale de 8,6/10 pour le film de Jean-Marc Vallée. Contrairement à une majorité d’oeuvres canadiennes moquées par les français de l’Hexagone, C.R.A.Z.Y. reçoit de très bons retours. Entre les décors, le casting ou la bande son, tout y est pour que vous passiez un bon moment pendant ces deux heures.

Baisers Cachés, de Didier Bivel (2016)

Téléfilm diffusé pour la première fois sur France 2 en 2016 à l’occasion de la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie. Baisers cachés est un film de 91 minutes réalisé par Didier Bivel et sorti courant de l’année 2016. Didier Bivel est le réalisateur du film 15 Jours Ailleurs sorti en 2013 ou encore du téléfilm Parole Contre Parole ayant pour thématique centrale le viol.

Les trois acteurs principaux du téléfilm Baisers Cachés sont :

  • Bérenger Anceaux, acteur français révélé par ce film. Il a également joué dans la série Le juge est une femme. Il apparaît également dans le clip de la chanson de Calogero « J’ai le droit aussi » en faveur de l’homosexualité.
  • Jules Houplain, il a commencé sa carrière d’acteur dans le film On Voulait Tout Casser avec le rôle de Luis. On peut retrouver l’acteur dans de nombreux autres téléfilms comme Prêtes à Tout, D’un Monde à l’Autre, ou Itinéraire d’une Maman Braqueuse, pour n’en citer que quelques-uns.
  • Patrick Timsit, qui joue le rôle du père de Nathan dans ce téléfilm. La star française qui n’est plus à présenter a commencé sa carrière dans un one-man show « Les Femmes et les Enfants à Mort ». Patrick Timsit a ensuite obtenu des rôles majeurs dans des films comme Un Indien dans la Ville, Pédale Douce, L’Emmerdeur, Les Onzes Commandements, …

Nathan est un lycéen de 16 ans. Lui et son père Stéphane, un policier veuf, sont nouveaux en ville. Nathan se fait rapidement inviter à une soirée où il va tomber amoureux d’un garçon de sa classe. Les deux vont se retrouver discrètement et finir par s’embrasser. Mais alors qu’ils pensaient être seuls, une photo de ce baiser va se retrouver sur les réseaux sociaux.

Nathan va finir par être la victime de moqueries et harcèlement par ses camarades. Ces derniers souhaitent savoir qui est l’autre garçon. Nathan va faire front, tout seul. Mais cette information sur son orientation sexuelle va sortir du cercle scolaire et atteindre également son père, choqué par la nouvelle…

Affiche film Baisers Cachés de Didier Bivel 2016

Baisers Cachés aborde l’homosexualité telle qu’elle est présente dans notre société : sous forme de tabou. Et les personnes éprouvant ces sentiments se transforment rapidement en victimes. Que ce soit auprès de camarades ou en famille, il est trop souvent difficile de faire accepter une orientation sexuelle différente de l’hétérosexualité dans notre société.

Ces sentiments, la douleur et la complexité de ce genre de situation sont biens présentes et mises en avant dans ce téléfilm. On retrouve également le thème des relations familiales et l’éloignement d’un père et de son fils au sujet d’une orientation sexuelle jugée “anormale”.

Avis des spectateurs

Le film de Didier Bivel semble avoir obtenu des notes décentes sur les différentes plateformes. En effet, une bonne partie des spectateurs finissent avec une bonne impression du film :

8/10 sur Allociné – 7,2/10 sur IMDb – 6/10 sur Netflix News.

Atteignant une moyenne de 7,1/10, ce film est à visionner une fois lors d’un week-end pluvieux ou une soirée tranquille. Bien que cela soit jugé comme point négatif pour certains, le fait que le film relate de faits courants dans la réalité nous semble plutôt positif. En effet, les sentiments sont bien retranscrits quant à la perception de l’homosexualité. Que ce soit la réaction de camarades de classe (qui seraient relativement similaires dans le cas de collègues au travail) , celle des parents… tout est cohérent et bien mis en scène, malgré un « manque d’information novatrice » (argument revenant dans de nombreux commentaires d’internautes). Mais pourquoi apporter du nouveau alors que l’ancien n’est pas encore assimilé et reste un sujet beaucoup trop tabou ?

Tu m’as Tellement Manqué, de Kerstin Karlhuber (2016)

Affiche film Tu m'as tellement manqué de Kerstin Karlhuber 2016

Drame américain écrit par Jack Bryant, dirigé par Kerstin Karlhuber et produit par Tom Malloy. Tu m’as Tellement Manqué est sorti en 2016 aux Etats-Unis en tant que film indépendant.

Les deux acteurs principaux sont :

  • Michael Grant dans le rôle de James Grant. L’acteur américain est principalement connu pour ses rôles dans Criminal Minds, Childrens Hospital, ou encore Shake It Up de Disney plus.
  • John Green dans le rôle de Charlie Green. Il se fait notamment connaître en France par son rôle de Natoli dans la série Orange Is The New Black. Mais il apparaît également dans des films tels que Broken Night.

Après une longue période en thérapie de conversion, James rentre à la maison. Son père, distant et froid, veut que James abandonne sa poursuite d’une carrière dans la musique. Le pianiste prodige accepte, non sans regrets, de reprendre le verger familial et accéder aux requêtes de son père.

Mais il va retomber lors d’une livraison de pommes sur Charlie, un de ses anciens amoureux. Lui, veut qu’il se détourne de ses nouvelles croyances et poursuive son rêve d’étudier la musique. Mais il va également rencontrer Suzy, la fille du pasteur local.

Coincé entre tous ces choix, que décidera Charlie ? Sa liberté et ses envies, ou la vie « meilleure » qu’a tracé pour lui son père et la société ?

Le film aborde l’homosexualité, bien sûr. Mais bien plus que cela, on y parle de thérapie de conversion, du retour auprès de sa famille, et de relations père-fils tendues. En parlant de relation compliquée, le film aborde également les retrouvailles avec un ex, et le dilemme entre suivre ses instincts et revenir sur le « droit chemin ».

On y retrouve également un dilemme entre la poursuite de ses rêves, et le devoir familial. Fort et intense, ce film est accompagné d’une musique au piano sympathique et agréable.

Avis des spectateurs

Les notes ci-dessous ne sont peut-être pas significatives au vue du nombre de critiques émises. Mais il semble que les spectateurs aient relativement bien apprécié Tu m’as Tellement Manqué :

6,7/10 sur IMDb – 9,3/10 par les utilisateurs de Google – 8,8/10 sur Amazon.

Petit film indépendant qui ne mérite peut-être pas d’Oscar, il reste cependant agréable à regarder et bien reçu avec sa moyenne de 8,3/10. Le jeu d’acteur est moyen, mais on peut tout de même retrouver un nombre de scénarios plausibles dans la réalité. On y retrouve les mêmes attentes de la société par rapport à notre orientation sexuelle, les attentes des parents qui ne comprennent pas toujours les envies de leurs enfants, … Film probablement parfait pour une bonne séance un jour pluvieux ou pendant une soirée tranquille en couple.

Moonlight, de Barry Jenkins (2016)

Réalisé par Barry Jenkins et sorti en salles en 2016, Moonlight est un film américain à petit budget (1,2 à 1,5 million de dollars). Ce n’est cependant pas le premier, ni le dernier film du réalisateur qui est à l’origine d’oeuvres telles que Si Beale Street pouvait parler, Medicine for Melancholy, My Josephine, ou encore un film sorti début 2020 : Charm City Kings.

Barry Jenkins a reçu de nombreuses récompenses pour son film Moonlight. On peut notamment citer les fameux Oscars pour le Meilleur film, Meilleur réalisateur, Meilleur scénario adapté aux Oscars 2017.

Liste des acteurs principaux :

    • Alex R. Hibbert qui joue le rôle de Chiron Harris enfant. Ashton Sanders dans le personnage de Chiron Harris adolescent. Et pour finir, le troisième acteur endossant le rôle de Chiron, cette fois-ci à l’âge adulte, est Trevante Rhodes.
    • Jaden Piner est l’acteur qui joue Kévin Jones enfant. Pour la partie de Kévin adolescent, c’est Jharrel Jerome qui prend le rôle. Et pour la partie de sa vie adulte, Kévin est joué par André Holland.

C’est l’histoire de Chiron, un jeune afro-américain né dans un ghetto de Miami. Elle se déroulera en trois étapes : Chiron enfant, jeune solitaire trouvé par Juan, un cubain trafiquant de drogue. Chiron adolescent, harcelé par ses camarades. Et enfin, Chiron adulte, devenu dealer de drogue à Atlanta.

Mais l’histoire parle surtout du fait qu’il est homosexuel. Et le fait d’être gay dans un ghetto noir américain, ce n’est pas chose facile. Comment va donc évoluer Chiron, enfant issu d’un milieu défavorisé, et en plus gay dans un milieu largement LGBTphobe ?

Affiche film Moonlight de Barry Jenkins 2016

Ce film gay va amener sur la table bien plus que l’homosexualité d’un homme. L’origine des personnages principaux (ghettos de Miami), la drogue, le harcellement, les préjugés, la violence LGBTphobe, … Tant de sujets négatifs qui vont se mêler à l’histoire d’un jeune afro-américain qui pourrait être inspiré d’une histoire vraie tant les faits sont justes et la mise en scène pertinente.

Avis des spectateurs

Film très apprécié par l’audience francophone et même à l’échelle du monde Occidental, Moonlight fait parti de certains classements des meilleurs films de l’année 2016. Et cela peut se vérifier par des notes de la part des différents critiques :

8/10 sur Allociné – 9,8/10 sur Rotten Tomatoes – 8,6/10 sur Amazon.

Avec cette excellente moyenne de 8,8/10, le film de 107 minutes produit par Barry Jenkins marque les spectateurs profondément. Bien plus qu’une histoire, c’est une œuvre cinématographique qui bénéficie d’une image de l’homosexualité comme on en voit peu. Les acteurs sont talentueux, et la mise en scène est vraiment intéressante. L’une des reproches que l’on retrouvera le plus chez les spectateurs, c’est que l’histoire se déroule un peu lentement à leur goût. C’est en effet loin d’un film d’action à la James Bond, mais ce film vaut clairement le détour. Ne serait-ce que pour vous laisser une chance de vous faire votre propre opinion.

120 Battements Par Minute, de Robin Campillo (2017)

Affiche film 120 Battements par minute de Robin Campillo 2017

Film réalisé par Robin Campbillo sorti en 2017 dans les salles, 120 Battements Par Minute est un film français avec un budget de 5.4millions d’euros durant 140 minutes.

Le réalisateur n’en était pas à son premier coup d’essai. En effet, Robin Campbillo avait déjà réalisé deux autres long métrages : Les Revenants en 2004, et Eastern Boys en 2013. Mais son plus grand succès fût ce film qui reçoit de nombreux prix après sa sortie : notamment le Grand Prix du Festival de Cannes 2017, ou encore les Césars du Meilleur film, Meilleur scénario original, et du Meilleur montage en 2018.

Les deux acteurs principaux du film sont :

    • Arnaud Valois dans le rôle de Nathan. L’acteur français se fait découvrir dans ce film, mais n’était pas étranger au monde du cinéma. Il était apparu au grand écran dans des productions comme Selon Charlie, Cliente ou La Fille du RER. Il jouera par la suite dans d’autres films tels que Mon Bébé, Paradise Hills ou encore Garçon Chiffon.
    • Nahuel Pérez Biscayart dans le rôle de Sean. Acteur argentin ayant joué dans de nombreux films à l’international, il est particulièrement connu pour son rôle dans 120 Battements Par Minute, mais apparaît également dans des longs métrages comme Au Fond des Bois, Grand Central, Left Foot Right Foot, ou encore Je Suis à Toi. Il recevra le César du Meilleur espoir masculin en 2018 pour ce film.

France, années 1990. Cela fait une décennie que l’épidémie du SIDA touche la population française, mais trop s’en fichent. Trop de personnes ne comprennent pas le combat que mène Act Up. Trop de personnes meurent car la prévention pour les moyens de contraceptions n’est pas, ou trop peu, présente. Ce film raconte l’histoire des militants Act Up – Paris, mais également celle de la société française face à la séropositivité, l’homosexualité, …

Pour ce faire, nous suivons notamment deux jeunes homosexuels : Sean et Nathan. Les deux se rencontrent au début des années 1990 au sein de Act Up. Les deux ont décidé de militer pour faire connaître le SIDA au plus grand nombre. Mais Sean est condamné : il est séropositif. Il décide de profiter de ses dernières années de vie pour se rebeller et mener des initiatives visant notamment les pharmaceutiques, ou en se rendant dans les établissements pour distribuer des préservatifs …

Ce film s’adresse à tous ceux qui ont connu, et encore plus à ceux qui ne connaissent pas les événements et manifestations de Act Up Paris dans les années 1990. Que vous vous sentiez concerné de près ou de loin par le sida, les traitements mis en place pour les personnes séropositives, les moyens de contraception, ou l’homosexualité, ce film est pour vous.

C’est un film dur car il relate de faits bien réels, et traite d’une réalité qui ne fait pas sourire. Mais pourtant, c’est grâce à cela que d’innombrables personnes vivent aujourd’hui. Juste pour ces raisons simples, prenez le temps de regarder 120 Battements Par Minute. Ça en vaut vraiment la peine.

Avis des spectateurs

Très bien accueilli par les critiques, le film de Robin Campillo aura fait mouche. Et cela se ressent dans les notes attribuées au film sur les différentes plateformes :

8,4/10 sur Allociné – 7,4/10 sur IMDb – 8,4/10 sur Metacritic.

Avec sa moyenne honorable de 8,1/10, on peut dire que 120 Battements Par Minute aura rempli ses objectifs. Les acteurs principaux auront conquis le public par des performances artistiques qui n’auront pas manqué de faire l’objet d’éloges. Alors dépêchez-vous d’acheter ce film et de le regarder. Vous ne le regretterez pas, c’est promis !

Bent, de Sean Mathias (1997)

Sorti en 1997, Bent est un film dramatique de 104 minutes écrit et réalisé par Sean Mathias. L’histoire s’inspire d’une pièce de théâtre de Martin Sherman qui datait d’une vingtaine d’année avant cette adaptation cinématographique. Sean Mathias est ouvertement homosexuel et figurait dans la liste 2006 des personnes gays et lesbiennes les plus influentes du Royaume-Uni. C’est également l’un des co-propriétaires du The Grapes, un bar situé à Londres dans un bâtiment datant du 18ème siècle. L’un des deux autres co-propriétaires n’est autre que Sir Ian McKellen, le fameux acteur qui est également ouvertement homosexuel et un activiste de la communauté LGBTQ+.

Les acteurs principaux du film Bent sont :

    • Clive Owen dans le rôle de Max. L’acteur britannique est remarqué dans les années 1990 pour ses rôles dans L’Amour Tabou et Croupier. Mais c’est dans les films Closer, Sin City, Inside Man et Les Fils de l’Homme qu’il se fera principalement remarqué.
    • Brian Webber qui incarne Rudy. Acteur américain, il était d’abord vendeur puis un manager talentueux avant de tout laisser tomber pour le cinéma à 35 ans. Il a commencé par Alice’s Misadventures in Wonderland, mais s’est redirigé petit à petit vers des tournages commerciaux. Il ne possède pas de compte connu sur les réseaux sociaux.
    • Lothaire Bluteau jouant le personnage de Horst. C’est un acteur Canadien né à Montréal. Il est francophone en plus de parler anglais. Il a commencé sa carrière sur le petit écran dans les années 1980 avec des séries TV comme Les Fils de la Liberté et Jeune Déliquant. Ses dernières apparitions en tant qu’acteur datent de 2016 avec Criminal Minds : Beyond Borders, Regression et la série TV Vikings dans laquelle il joue pendant 13 épisodes. Tout comme Brian Webber, il ne possède pas de réseaux sociaux. C’est une habitude puisque, même pendant sa carrière d’acteur, il évitait d’être exposé dans les médias.

Max est un berlinois homosexuel vivant dans les années 1930 (Allemagne nazie). Il tourne le dos à sa famille à cause de son orientation sexuelle, et commence à fréquenter les endroits gays de la capitale. Lui et son partenaire, Rudy, accueille un soir un officier de la Sturmabteilung (SA).

Mauvais timing : ce soir là, c’est la nuit des longs couteaux. L’officier SA se fait assassiner par les SS dans l’appartement de Max et Rudy. Les deux doivent maintenant fuir Berlin. Alors que son oncle avait préparé tous ses papiers pour partir, Max refuse de quitter la ville sans Rudy. Les deux sont arrêtés par la Gestapo et forcés de monter à bord d’un train à destination de Dachau…

Affiche film Bent de Sean Mathias 1997

(Bande annonce en anglais)

Film qui peut s’avérer difficile du côté émotionnel, Bent se passe à un endroit que l’on souhaite éviter et pendant une époque sombre de notre Histoire : l’Allemagne nazie des années 1930. Aucune place n’était accordée aux opposants du régime, pas plus qu’à l’homosexualité ou aux personnes juives. C’est à travers ce triste constat que nous regardons ce film. Mais le reste n’est pas plus réjouissant : camp de concentration, déni d’identité, travail forcé, …

Bien que Sean Mathias ait parfaitement joué son rôle de réalisateur, la similitude avec les récits d’une atroce réalité datant de quelques décennies n’en reste pas moins troublante. Un très bon film à voir pour prendre conscience des horreurs perpétrées par le régime nazi quelques années avant le début de la Seconde Guerre qui marquera le Monde à jamais. Le film ne laissa pas de marbre le juri du Festival de Cannes en 1997, année de sa sortie. En effet, il y remporta le prix de la jeunesse. Il sera également élu meilleur film du Festival du film gay et lesbien de Turin en 1998.

Avis des spectateurs

Les spectateurs semblent avoir plutôt apprécié ce film malgré une ambiance et un contexte plutôt triste et difficile. Voici les moyennes des notes qu’ils ont laissé sur les différentes plateformes :

7,2/10 sur IMDb – 7,3/10 sur Rotten Tomatoes – 8,6/10 sur Amazon.

Atteignant une moyenne de 7,7/10, Bent est un film qui pourrait vous laisser une marque. Mais bien plus que cela, c’est une occasion de (re)découvrir pour certains d’entre vous cette époque sous un angle différent et assez peu commun : celui d’allemands homosexuels.

Rocketman, de Dexter Fletcher (2019)

Affiche film Rocketman de Dexter Fletcher 2019

Film biographique retraçant la vie du chanteur britannique Elton John, Rocketman a été réalisé par Dexter Fletcher. Le film qui dure deux heures est sorti au mois de Mai 2019. C’était une des sorties les plus attendues de l’année 2019, et a enregistré des recettes de 195 millions contre un budget de production de « seulement » 40 millions de dollars.

Dans les rôles principaux de ce film, on retrouve les acteurs :

    • Taron Egerton dans le rôle de Elton John. Acteur anglais originaire du Pays de Galles, il est passé par l’Académie Royale d’Art Dramatique de Londres. Il gagnera sa réputation sur la scène internationale grâce à son rôle dans Kingsman : The Secret Service sorti en 2014, ainsi que sa suite sortie 3 ans plus tard. Il recevra le Golden Globe Award du meilleur acteur pour sa performance dans Rocketman.
    • Jamie Bell en tant que Bernie Taupin. Il est devenu très connu pour le rôle principal qu’il tient dans le film Billy Elliot. Suite à cela, il a également connu le succès dans le rôle de Tintin en 2011 dans le film Les aventures de Tintin, ou des films comme les Quatres Fantastiques, Jumper ou SnowPiercer. La majeure partie des récompenses qu’il a reçu durant ses 20 ans de carrière dans le monde du cinéma sont celles attribuées pour son rôle dans Billy Eliott en l’an 2000.
    • Richard Madden dans le rôle de John Reid. L’acteur écossais est principalement connu pour incarner le personnage de Robb Stark dans la série Game of Thrones. Il a également joué dans le film Cinderella en tant que Prince Kit, ou Bastille Day en tant que Michael Mason.

Elton John… Bien que ce nom soit aujourd’hui mondialement connu, il n’en était rien il y a de cela quelques décennies.

Le film Rocketman retrace l’histoire, ou plutôt la transformation, de Reginald Dwight, un jeune pianiste prodigieux mais très timide, originaire d’une petite ville provinciale, devenu l’une des plus grandes stars et icônes pop que notre planète ait connue : Elton John.

Ce qu’on veut d’abord préciser, c’est que l’univers musical du film est incroyable. Notamment lorsque l’on sait que l’acteur principal, Taron Egerton, chante toutes les chansons de la légende Elton John lui-même. Nous vous invitons d’ailleurs à aller écouter les versions originales pour comprendre d’où c’est une performance assez singulière.

Mais bien évidemment, ce film soulève beaucoup plus qu’un univers musical. De la pression de la gloire en passant par le regard des autres sur son homosexualité, le film ne laisse pas de côté les aspects qui ont marqué la vie de la superstar Elton John. Bien qu’on pourrait vous en parler beaucoup plus en détail, ce film est tellement génial qu’il faut que vous le découvriez par vous-même.

Avis des spectateurs

Apprécié par une grande majorité, Rocketman de Dexter Fletcher se voit attribuer les notes suivantes par les critiques des différentes plateformes :

8/10 sur Allociné – 7,3/10 sur IMDb – 6,8/10 sur Senscritique.

Plutôt positives dans l’ensemble, ces critiques donnent au film une moyenne de 7,4/10. Beaucoup se réjouissent, évidemment, de l’univers musical du film. Mais bien plus que cela, les générations qui ont connu Elton John pendant ces années de gloire n’ont pas forcément connu tous les aspects de sa vie. Et ceux des générations un peu plus jeunes n’ont peut-être jamais entendu autre chose d’Elton John que « Can you feel the love tonight » de la BO du dessin annimé Le Roi Lion, ou « Your Song ». Dévoilant ses rêves et aspirations aux détails de sa vie personnelle, Rocketman vient donner une nouvelle vision de l’homme que beaucoup voient toujours comme la plus grande superstar ayant existé.

Boy Culture, de Q. Allan Brocka (2006)

Boy Culture est un film de Q. Allan Brocka sorti en 2006. Le réalisateur est un habitué des films parlant de l’homosexualité, et la prostitution masculine. En effet, Boy Culture était son deuxième film sur cette thématique. Le premier était Eating Out, sorti en 2004. Brocka a ensuite dirigé une série d’animation appelée Rick & Steve : The Happiest Gay Couple in All the World (Rick & Steve : le couple gay le plus heureux du Monde, en français), mais également Before I Got Famous.

Les acteurs principaux de Boy Culture sont :

    • Derek Magyar, dans le rôle de X. Il a joué dans des films comme Train, No One Lives ou encore Phantom. Mais il est surtout connu pour incarner le commander Kelly dans la série Star Trek.
    • Darryl Stephens qui joue Andrew, le premier colocataire de X. L’acteur de films et séries majoritairement LGBT a tenu des rôles dans Another Gay Movie, ou des séries télévisées comme Noah’s Arc, Undressed ou Ringer.
    • Jonathon Trent, incarnant Joey, le second colocataire de X. Il a commencé sa carrière avec un rôle dans Delusion sorti en 2004, mais s’est fait connaître dans le film Boy Culture. Il a également joué dans Love Is the Drug, Pray for Morning, Screech ou Miracle Dogs entre autres.
    • Patrick Bauchau dans le rôle de Gregory. L’acteur franco-belge polyglotte commence en 1963 sa carrière dans le cinéma. Il est particulièrement actif de 1980 à 2015 où il va enchaîner un voire plusieurs rôles tous les ans. Parmi ses films les plus marquants, on retrouvera La Collectionneuse, Phenomena, Panic Rool ou encore 20212. IL est également apparu dans certaines séries télévisées comme Le Caméléon ou La Caravane de l’étrange.

Film prenant la forme de confessions racontées par X. X est un escort de luxe qui se limite à douze clients. Lorsque l’un de ses précédents clients meurt, il rencontre Gregory, un septuagénaire assez particulier. En effet, ce dernier refuse d’avoir des relations tant que X n’aura pas de sentiments (ou attirance) réciproque à son égard.

En plus de cette nouvelle relation compliquée Gregory, X vit avec deux colocataires : Andrew et Joey. A eux trois, il vont former un trio gay assez atypique. Mais comme le dit si bien le slogan du film : «Le sexe rapporte. L’amour coûte».

Affiche film Boy Culture de Q. Allan Brocka 2006

(Bande annonce en anglais)

Boy Culture est un film qui tourne essentiellement autour de l’homosexualité des acteurs principaux. Bien évidemment, on va y retrouver toute la complexité de la prostitution masculine et des relations entre colocataires, ainsi que leur rapport à l’amour et l’argent.

La fait d’avoir la voix off du narrateur nous glisse dans une ambiance de confidence. On rentre très facilement dans l’univers des personnages , et on se sent facilement proche d’eux. C’est d’autant plus intéressant lorsque l’on s’aperçoit des talents des différents acteurs.

A noter également que ce film, contrairement à ce que l’on pourrait penser en voyant l’affiche, ne tourne pas qu’autour du sexe. C’est beaucoup plus subtile, avec des pointes d’humour, des sentiments, toute la complexité de ces derniers, …

Avis des spectateurs

Malgré des notes relativement moyennes sur les différentes plateformes, nous avons apprécié ce film à sa juste valeur. Les acteurs étaient plutôt bons, ou, au minimum, remplissaient leur rôle. L’histoire était sympathique et assez atypique. Mais voici ce que les spectateurs en ont pensé globalement :

6,8/10 sur Allociné – 6,8/10 sur IMDb – 7/10 sur Rotten Tomatoes.

Avec une moyenne de 6,9/10, Boy Culture de Q. Allan Brocka nous paraît un bon film à regarder. Que ce soit pour ces messieurs, ou même pour des dames, chacun pourra y trouver un acteur qui comblera ses attentes. Mais bien plus que cela, vous passerez un bon moment durant ces 95 minutes de film. Sur ce, bon visionnage à vous !

Harvey Milk (Milk), de Gus Van Sant (2008)

Affiche film Milk de Gus Van Sant 2008

Film réalisé par Gus Van Sant et sorti en 2008 dans les salles. Milk raconte l’histoire de Harvey Milk, un militant de la communauté LGBT ouvertement homosexuel qui a occupé des fonctions officielles pour la ville de San Francisco dans les années 1970.

Gus Van Sant est à l’origine de près d’une vingtaine de films. Les meilleurs, selon nous, restent Harvey Milk, Good Will hunting, My own private Idaho, ou encore Drugstore cowboy.

Les principaux acteurs de ce film sont :

    • Sean Penn, acteur américain qui n’a probablement plus besoin d’être présenté. Il joue le rôle principal de Harvey Milk dans ce film, mais est également connu pour ses rôles dans Fast Times at Ridgemont High ou Mystic River pour ne citer que ceux-ci.
    • James Franco, acteur ayant participé à de nombreuses grosses productions ces dernières années. Il obtient des rôles majeurs dans des films comme Homefront, Il était une fois James Dean, Le monde fantastique d’Oz, Spring breakers, 127 heures, ou encore les derniers Spider-man.
    • Emile Hirsch, acteur américain qui est notamment connu pour son rôle de Chris dans Into the wild. Il joue également dans des films comme The girl next door, Lone survivor, Speed racer, ou encore Once upon a time in Hollywood.

Ce film autobiographique de Harvey Milk commence à New-York dans les années 1970. Harvey a alors 40 ans, et décide de changer de cap en partant en Californie. Il va y ouvrir une boutique d’appareils photos, avant de commencer à s’intéresser à la politique.

Figure de la communauté LGBT, il va être élu à des fonctions officielles dans la ville de San Francisco. C’est une première dans l’histoire, et Harvey va utiliser sa position pour faire avancer la lutte pour l’acceptation et intégration de la communauté LGBT (et notamment homosexuelle). Le film Milk retrace les huit dernières années de sa vie.

Film gay autobiographique, Harvey Milk présente la situation de la communauté LGBT, et notamment homosexuelle, dans une Amérique des années 1970. Et plus précisément à travers l’un des plus grands activistes de la communauté gay de l’époque.

Ouvertement homosexuel, le personnage principal joué par Sean Penn nous fait voir à travers ses yeux les difficultés de s’intégrer en étant « différent ». On retrouve également la confrontation de la sexualité face aux croyants catholiques. Sean Penn recevra même l’Oscar du meilleur acteur en 2009 pour ce rôle qu’il joue magistralement.

Avis des spectateurs

Harvey Milk reçoit de très bonnes critiques sur les différentes plateformes, que ce soit des professionnels ou des amateurs. Les notes qui en découlent tendent à prouver cela :

8/10 sur Allociné – 7,5/10 sur IMDb – 9,3/10 sur Rotten Tomatoes.

C’est donc une moyenne de 8,3/10 que le film de Gus Van Sant récolte pour cette autobiographie. Aidé par Sean Penn méconnaissable dans son rôle, c’est une séance d’un peu plus de 2h qui est très intéressante, autant pour les personnes homosexuelles que pour tout le reste de la communauté LGBT. Après tout, c’est en parti grâce à Harvey Milk que les droits des personnes LGBTQ+ ont énormément avancé il y a plus de 40 ans.

Partager cet article sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Si vous avez d’autres films gays qui ne figurent pas dans cette liste à conseiller, pensez à nous en faire profiter dans l’espace commentaire ! Si vous avez des interrogations ou souhaitez donner votre avis, vous êtes également les bienvenus !

Vous pouvez utiliser les boutons situés en dessous pour accéder rapidement à notre boutique ou le blog de notre site. Notre boutique contient un vaste choix de produits LGBT qui peuvent potentiellement vous intéresser. L’accueil du blog centralise nos articles. C’est l’endroit idéal si vous cherchez à accéder à plus de contenu :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
0