Les actualités LGBT de Juillet 2020

Newsletter Juillet 2020 drapeau-lgbt.fr

Nouvel article des actualités mensuelles de la communauté LGBT, nous allons découvrir ensemble les différentes nouvelles majeures qui ont fait bouger et parler le Monde LGBT en Juillet 2020.

Juillet suivant le mois Pride, ce mois a été chargé d’actualités à l’international. Nous avons d’ailleurs eu du mal à faire un choix entre les sujets que nous allons aborder ce mois-ci. Nous irons faire un tour à Haïti, en Russie, aux Etats-Unis, mais commencerons ce tour du Monde LGBT par les actualités concernant l’Hexagone et l’Union Européenne.

Don du sang pour les personnes homosexuelles en France

L’Assemblée Nationale a voté sur le statut des donneurs de sang homosexuels. Cette loi change la donne car la sélection d’un donneur de sang ne se fera désormais plus en fonction de son sexe ou celui de son/ses partenaire(s). Jusqu’à présent, les personnes homosexuelles devaient observer une période d’abstinence d’une année afin de pouvoir devenir donneurs. Alors que ce délai était réduit à 4 mois le 2 Avril, et poussé par un député du Parti Socialiste Hervé Saulignac, la loi votée en ce début de mois de Juillet supprime cette période obligatoire d’abstinence.

Inquiétudes cependant auprès d’organismes tels que l’ONG française AIDES et l’AFH – Association Française des Hémophiles. Celles-ci soulignent que le délai de 4 mois était à la base une protection pour les receveurs. Cette base était d’ailleurs établie sur des critères scientifiques. Ces derniers indiquent que deux hommes ayant des rapports sexuels ont 200 fois plus de risques d’exposition au Virus d’Immunodéficience Humaine (VIH). Mais ces arguments ne font pas l’unanimité, et sont même considérés comme homophobes par certains.

Sang globules rouges forme coeur don du sang

AIDES n’est pas seulement concernée par le droit des personnes homosexuelles quant à leur capacité à donner leur sang. L’organisation a également profité de ce mois de Juillet 2020 pour continuer sa lutte contre le VIH :

L’ONG AIDES et sa campagne #FETELAMOUR

L’événement #FETELAMOUR a pris la forme d’une vidéo/film de fiction d’une durée de 61 minutes intitulé « Grand Amour » que vous pouvez visionner ci-dessous. Vous pouvez également y accéder via le site officiel de l’événement fetelamour à cette adresse.

Ne souhaitant pas spoiler, nous vous invitons à visionner cette vidéo dans laquelle apparaissent de nombreuses célébrités et artistes connus dans l’hexagone. Le film a été réalisé par Clément Guinamard et Nicolas Mongin, co-fondateur du studio Les Monstres. Il a pour thématiques la sexualité, l’amour, les genres, le dépistage et la lutte contre le VIH. C’est également un appel aux dons fait par AIDES pour tendre vers une disparition de ce virus.

Drapeau-LGBT vous encourage, si votre situation le permet, à nous rejoindre et faire un don ponctuel ou mensuel à l’association AIDES. L’argent récolté sert notamment à fournir des tests de dépistage du VIH.

En plus d’effectuer une bonne action, vous pouvez profiter d’une réduction fiscale à hauteur de 66 % de votre don.

Prêts immobiliers pour les personnes atteintes du VIH en Ile-de-France

Personnes LGBT Queer fenêtres d'appartements drapeau LGBT

Bien que le sujet ne concerne pas uniquement la communauté LGBT, mais une population plus large, il nous semblait important de le mentionner dans cet article. Une autre actualité encourageante concerne les personnes séropositives ce mois-ci. Celles vivant en région Ile-de-France auront accès à un dispositif intitulé « Garantie immobilière solidaire » mis en place par la région. Bien que limité, ce dernier vise à faciliter l’accès à un premier achat immobilier pour les personnes atteintes du VIH.

Ces personnes sont à l’heure actuelle sujettes à des coûts additionels afin d’accéder à des prêts bancaires. La mise en place d’un tel dispositif souligne tout de même beaucoup d’interrogations. Notamment, pourquoi est-ce que ces surprimes sont toujours en vigueur au niveau des compagnies d’assurance ?

Bannissement des publicités pour les « thérapies de conversion » sur les plateformes Instagram et Facebook.

Déclaration datant du 10 Juillet et faite sur la chaîne anglaise CNN : Facebook va bannir les publicités dont le contenu principal était les thérapies controversées appelées « thérapies de conversion ».

Ces thérapies sont des pratiques visant à changer l’orientation sexuelle d’un individu, ou son identité de genre. Comparables à de la torture, les médecins affirment que les individus ressortent de ces sessions avec des problèmes d’ordre psychologique, et les poussant souvent au suicide.

Logo facebook couleurs arc-en-ciel drapeau LGBT

C’est d’autant plus inquiétant du fait qu’une étude américaine publiée par the Trevor Project rapporte que 40 % des personnes LGBT ont considéré le suicide au cours des 12 derniers mois.

Ces chiffres alarmants sont d’ailleurs confirmés par la National Alliance on Mental Illness (NAMI) dans une étude que vous trouverez ici (contenu en anglais). Celle-ci souligne des chiffres catastrophiques au sujet de pensées suicidaires, tentatives de suicide et suicides au sein de la communauté LGBT.

Logo Instagram couleurs arc-en-ciel drapeau LGBT

Le géant américain Facebook ne s’est d’ailleurs pas arrêté aux frontières de la Grande-Bretagne. Il va également s’attaquer aux discours haineux et aux pratiques LGBTphobes à l’échelle globale. Facebook étant propriétaire du réseau social Instagram, le bannissement de ces posts sera également appliqué sur cette plateforme phare.

La Pologne, ses « zones sans LGBT » et l’Europe.

Toujours au coeur de débats LGBT, la Pologne revient encore une fois sur le devant de la scène pour plusieurs raisons.

Le 12 Juillet, suite à une campagne présidentielle particulièrement axée sur une idéologie anti-LGBT, le candidat de la droite unie (United Right), Andrzej Duda est réélu au second tour avec 51 % des votes contre 49 % pour son opposant de la coalition civique, Rafal Trzaskowski.

On peut d’ailleurs voir une division du pays avec une partie au Sud et à l’Est, partie abritant la majorité des zones sans LGBT, votant pour Duda. Son opposant a gagné une majorité de ses voies du côté Nord-Ouest de la Pologne.

Carte résultats second tour élection présidentielle Pologne 2020
Résultats du second tour des élections présidentielles de Pologne - Juillet 2020 / Crédits photo : Wikipédia

Dans sa campagne présidentielle, Adrzej Duda avait notamment fait parler de lui au sein de l’Union Européenne pour sa volonté d’interdire l’adoption aux couples de personnes gays et lesbiennes. Selon lui, des couples homosexuels « ne peuvent assurer la sécurité d’un enfant, et ne peuvent lui apporter une éducation décente ».

Carte zones sans LGBT / LGBT-Free zones Pologne - Juin 2020
Carte des LGBT-Free zones de Pologne - Juin 2020 / Crédits : Change.org

Le 14 Juillet, les « LGBT free zones » de Pologne étaient déclarées anticonstitutionelles. La décision annule également l’interdiction de mentionner les différents genres et sexes, ainsi que toute autre orientation sexuelle que l’hétérosexualité dans les écoles.

Le 24 Juillet, deux zones sans LGBT ont été invalidées par la cour de niveau provincial de Radom en Pologne, les termes « LGBT-free » jugés « discriminatoires et allant à l’encontre de la loi ».

Mais dans les faits, les “LGBT-free zones” représentent 1/3 du pays.

L'Union Européenne et la situation en Pologne

Les aides de l’Union Européenne en réponse à la crise sanitaire devaient être un moyen de négociation en faveur des personnes LGBT en Pologne. Mais suite aux négociations du plan de relance « Next Generation EU » de 750 milliards d’euros, la Pologne ne semble, pour l’instant, pas avoir fait l’objet de sanctions particulières. A l’origine, une condition d’accès aux fonds de ce plan de relance était de respecter l’État de droit. Mais les états européens ont finalement décidé d’assouplir ces règles. La Pologne et la Hongrie, les deux pays visés par cette condition, profiteront donc des aides au même titre que les autres.

Quelques jours après ces négociations de relance économique, l’Union Européenne a cependant décidé d’agir. Le Parlement Européen condamnait déjà les zones anti-LGBT du pays en Décembre 2019. Le parlement jugeait ces dernières comme contraire à la politique européenne. Le parlement a donc pris la décision, le 28 Juillet 2020, d’écarter six villes de Pologne de programmes de jumelage pour leurs idéologies LGBTphobes. Ces villes ne recevront donc plus de subventions (allant de 5.000 à 25.000 euros). Des villes jumelées ont d’ailleurs décidé de couper leurs liens avec ces villes de Pologne. C’est le cas de la ville française des Hauts-de-France, Douai.

Petit bonus : à la fin du mois, la présidente de la Comission Européenne, Ursula Von Der Leyen, a annoncé qu’elle se battrait pour une UE. Union Européenne vous pensez ? Non… Cette fois-ci, elle évoque une Union de l’Egalité avec son hashtag #UnionOfEquality ! Vous pouvez d’ailleurs retrouver son tweet ci-après :

Traduction française : “Nos traités assurent que chaque individu en Europe soit libre d’être ce qu’il est, de vivre où il l’entend, d’aimer celui ou celle qu’il souhaite, et de viser aussi haut qu’il le veuille.

Je continuerais de me battre pour une Union de l’Egalité.

#LGBTI

Le président Tchétchène dans le collimateur des Etats-Unis

Le comportement du président tchétchène, Ramzan Kadyrov, avait déjà été remis en cause par les Etats-Unis. Faisant précédemment l’objet de sanctions économiques de la part du département du Trésor américain, ces condamnations prennent maintenant une autre ampleur.

Ramzan Kadyrov président TchéTchène armes à feu réponse aux américains
Photo réponse du président Ramzan Kadyrov aux américains, se disant prêt à la guerre.

Le Secrétaire d’Etat des Etats-Unis et chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, a prononcé des sanctions au sujet du président Kadyrov sur la base de faits inquiétants. Son rapport contiendrait des preuves de “nombreuses violations et abus des droits de l’Homme.” Ce rapport mentionnerait des cas de torture et des éxécutions extrajudiciaires au cours de cette dernière décénie. En conséquence, le président tchétchène ainsi que sa famille ne pourront plus accéder au territoire des Etats-Unis.

Mais pourquoi évoque-t-on de cela dans l’actualité LGBT? Tout simplement parce que le président de la Tchétchénie mène une campagne LGBTphobe.

La communauté LGBT est particulièrement visée par les abus et violations mentionnés ci-dessus. Les propos tenus par Ramzan Kadyrov ne tentent même pas de dissimuler ses intentions. Il évoque que son pays “ne posséde pas ce genre de personnes (homosexuelles)”. Il a continué avec “Et s’il y en a, emmenez-les au Canada. Dieu soit loué. Emportez-les loin de nous pour nous en débarrasser. Pour purifier notre sang. Ce sont des démons. Ils sont à vendre. Ce ne sont pas des humains.” Sa politique a d’ailleurs été qualifiée de “purge gay” par de nombreuses sources. A travers ces faits, on peut s’interroger sur le futur de la communauté LGBT tchétchène…

Comme pour un certain nombre de sujets évoqués, il y aura probablement des suites. Drapeau-lgbt vous tiendra bien évidemment au courant s’il y a des développements dans ces affaires.

La Russie et l’interdiction des mariages homosexuels

La Russie a inscrit dans sa constitution une définition qui ne fait pas l’unanimité : celle du mariage. En effet, la définition russe impose que le mariage soit « l’union d’une personne de sexe masculin et d’une autre de sexe féminin. ». Cette définition a été complémentée d’amendements qui visent les mariages homosexuels acceptés à l’étranger, et leur retranscription sur le sol russe. Les personnes transgenres sont également concernées par ces amendements.

Bien évidemment, cette décision du président russe, Vladimir Poutine, ne fait pas l’unanimité.

Portrait Vladimir Poutine LGBT Queer - Stop Homophobia
Crédits photo : IDarrenJ

De plus en plus de personnes faisant parti de la communauté LGBT russe expriment leur souhait de s’expatrier. Mais cela a également ravi une grande majorité qui reste principalement orthodoxe et conservatrice. Cette partie de la population russe accueille cette réforme des droits LGBT à bras ouverts.

Drapeau LGBT drapeau américain façade ambassade américaine Moscou
Façade de l'ambassade américaine à Moscou - Juin 2020 / Crédits : ru.usembassy.gov

En soutien à la communauté LGBT, des ambassades de Moscou affichaient, au niveau de leurs façades, un drapeau LGBT. C’est par exemple le cas de l’ambassade américaine qui a fait flotter le drapeau arc-en-ciel à côté du « Stars and Stripes » lors du mois Pride (Juin) 2020. Mais face à la détermination du président russe à réduire les droits des personnes LGBT, les américains semblent impuissants.

La réaction du président russe face au drapeau LGBT de l’ambassade américaine a d’ailleurs été brève : « Laissez-les célébrer. Cela en dit long sur ceux qui y travaillent. Après tout, ce n’est pas important. Notre position est claire.» a-t-il déclaré dans une vidéoconférence avec une députée.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que des améliorations pour la communauté LGBT en Russie semblent relativement improbables. Et particulièrement sous la présidence de Vladimir Poutine.

Le paradoxe américain concernant le drapeau arc-en-ciel

Les américains ne sont pas forcément connus pour être les plus cohérents. Comme prouvent les récentes actualités, ce n’est pas non plus un pays qui est aussi uni que son nom le prétend. C’est d’ailleurs le mouvement Black Lives Matter, qui divise le pays depuis plusieurs semaines, qui a entraîné le changement que nous allons évoquer :

Nous venons de mentionner juste au dessus le drapeau arc-en-ciel accroché sur la façade de l’ambassade américaine à Moscou durant le mois Pride 2020. Et bien, ce même drapeau fait l’objet d’interdictions sur le sol même des Etats-Unis. En effet, suite à l’implémentation de nouvelles règles refusant la présence du drapeau confédéré sur ses bases militaires, les Etats-Unis ont décidé que de nombreux autres drapeaux feraient également l’objet d’une interdiction sur ces endroits stratégiques.

NYC Pride - Militaires LGBT - Prisonnier cage

Si l’on en parle ici, c’est bien évidemment parce que le drapeau arc-en-ciel LGBT, ainsi que les autres drapeaux de la communauté LGBTQ+, fait parti de ceux qui ne seraient plus tolérés au sein de l’armée américaine, selon un article du Washinton Blade.

Décision définitive, ou sera-t-elle précisée par la suite ? Seul l’avenir nous le dira ! Au plus tard, des précisions devraient arriver avant l’événement annuel du pentagone pour les militaires LGBTQ. Le prochain aura probablement lieu durant le mois Pride (Juin) 2021.

Manifestations à Port-au-Prince

La capitale d’Haïti, petite île francophone des caraïbes, est dans une situation assez désastreuse. Le pays reste très instable. Le covid-19 n’a d’ailleurs pas aidé les chômeurs qui représentent plus de 30% de la population active. Mais le virus aurait également renforcé l’insécurité et l’influence des gangs. A la tête du pays, le président Jovenel Moise n’est pas forcément très apprécié de la population haïtienne.

Lié à des changements de leur code pénal, de nombreux croyants, conservateurs et fidèles protestants se sont rassemblés le dimanche 26 Juillet pour manifester. Selon eux, ce changement visant à condamner les discriminations basées sur l’orientation sexuelle d’un individu serait “inacceptable et immoral”. Leur marche de plusieures heures s’est faite au rythme de chants et de danses. Imprimé sur de nombreux t-shirts et pancartes, le slogan de cette marche était “Vive la famille”.

Photo manifestations Port-au-Prince Haïti 26 Juillet 2020 - Vive la famille
Photo des manifestations du 26 Juillet 2020 / Crédits : Yahoo actualités

Un autre changement du code pénal concerne les religieux. Ceux qui refuseraient de marier deux personnes homosexuelles risquent maintenant une peine de 1 à 3 ans de prison.

Les questions que l’on peut se poser, c’est si le président Jovenel Moise cèdera, ou non, face à ces manifestations ? Cette avancée pour la communauté LGBT est-elle seulement temporaire ou le début d’une longue série ?

Partager cet article sur :

Facebook
Twitter

N’hésitez pas à nous faire savoir ce que vous pensez de ces actualités dans l’espace commentaires.

Pour ceux d’entre vous qui souhaitent continuer leur visite, vous pouvez accéder rapidement à la partie boutique ou notre blog avec les boutons ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
0