Transcript de l'interview de la créatrice du drapeau transgenre : Monica Helms.

Cet article est un transcript et une traduction de l’interview originale. Nous avons pris la liberté d’insérer quelques notes en italique afin d’apporter des précisions et un contexte au contenu de l’entrevue. Plus d’informations sur l’entretien disponibles en bas de ce transcript.

Logo MOTHA Museum Of Transgender Hirstory and Art

L’entrevue s’est effectuée via des vidéos envoyées sur la plateforme youtube en 2015. Interviewer : Chris E. Vargas, directeur éxécutif du MOTHA : Museum Of Transgender Hirstory and Arts (et oui, c’est écrit Hirstory, et non pas History). Traduction française : Musée de l’Histoire (Hirstoire?) et des Arts Transgenres.

Interview :

Bonjour Monica Helms. Je suis Chris Vargas, le directeur éxécutif du MOTHA, un projet de musée qui souhaite mettre en lumière les contributions trans à notre paysage culturel actuel. J’aimerais vous poser quelques questions pour une entrevue qui sera présentée à la première exposition de MOTHA au ONE National Gay & Lesbian Archives à Los Angeles.

Commencez, s’il-vous-plaît, par nous en dire un peu plus à propos de vous.

Monica Helms : Bonjour Chris. Je voudrais tout d’abord vous remercier pour l’honneur que vous me faites en affichant mon drapeau au musée. J’apprécie réellement ce geste.

Alors, je vis actuellement à Marietta, en Géorgie, mais suis originaire de la ville de Phoenix en Arizona. J’ai passé 8 ans dans la marine américaine, et ai servi dans deux sous-marins. J’ai deux fils et trois petit fils.

Ma transition a commencé en 1997. Je suis rapidement devenue une activiste en Arizona puis en Géorgie après y avoir déménagé en l’an 2000. J’ai créé la Transgender American Veterans Association (Association des Vétérans Américains Transgenres) en 2003 et l’ai présidée jusqu’en 2013. J’ai travaillé pour l’entreprise Sprint pendant 25 ans et suis partie en retraite le 23 février 2015. Je suis passionée de fusées miniatures.

Logo Transgender American Veterans Association
Logo de l'Association des Vétérans Américains Transgenres

(Notes externes à l’interview :

Le ONE National Gay & Lesbian Archives (ONE Archives Nationales Gays et Lesbiennes) sont les plus grandes archives de matériaux LGBTQ au Monde. Ces archives se situent au sein des bibliothèques de l’USC (Université de Californie du Sud) aux Etats-Unis.

Marietta est une ville située au Nord-Ouest d’Atlanta en Géorgie, Etats-Unis

Phoenix est la capitale de l’Etat d’Arizona, situé à l’Est de la Californie, dans le Sud-Ouest du pays.)

Quand avez-vous créé le design du drapeau transgenre, et où a-t-il été produit ?

Drapeau transgenre design de 1999
Design original du drapeau transgenre de Monica Helms

Monica Helms : Le premier original du drapeau transgenre a été créé en Août 1999. J’ai contacté la même entreprise qui avait créé le drapeau bisexuel. C’est d’ailleurs son créateur qui m’a inspiré à créer le drapeau. Il a dit que la communauté trans avait besoin d’un drapeau. Un jour, en me levant, le design m’est tout à coup apparu. J’ai donc contacté l’entreprise Freedom Flag and Banner Company au Nord de Miami, Floride. Ils m’ont envoyé quelques échantillons. J’ai choisi celui que je voulais et, quelques semaines plus tard, je recevais le premier drapeau pour la communauté transgenre. 

Où est-ce que votre drapeau est apparu pour la première fois en public ?

Monica Helms : Un mois après avoir reçu mon propre drapeau, le magazine LGBT local “Echo Magazine” a publié un article sur le drapeau. C’était la première fois que le public prenait connaissance de son existence. Quant à la première fois qu’il a été vu en public dans un grand événement,  c’était à l’Arizona Pride Parade (marché des fiertés d’Arizona). J’ai eu la chance de marcher en tête de cortège puisque je suis une vétéran. J’ai donc porté mon drapeau pour la première fois à l’Arizona Pride en 2000.

Echo magazine article drapeau transgenre monica helms

Article du Echo Magazine. Crédits : Echomag.com

Quelles ont été vos inspirations pour créer ce drapeau, et que représentent ses couleurs ?

Monica Helms : Comme je l’ai déjà dit précédemment, la personne qui m’a inspiré était le créateur du drapeau bisexuel. En ce qui concerne les couleurs, elles ont toutes un sens particulier. Le bleu clair est la couleur traditionnelle pour représenter les garçons. Le rose est la couleur qui représente traditionellement les filles. Le blanc au milieu est pour toute personne qui ne se définit pas par un genre spécifique, ceux qui se définissent par le genre neutre, ou toute autre personne qui n’appartient pas à l’un ou l’autre des genres binaires.

Les gens ont-ils compris la signification du design ou fallait-il l'expliquer ?

Monica Helms : Après la création du drapeau, je devais constamment expliquer ce que les couleurs signifiaient. Et puis ils ont commencé à l’utiliser aux quatres coins du pays. Ce fût un peu difficile au départ de leur faire comprendre, mais ils ont fini par y arriver.

Combien de temps cela a pris pour que les gens comprennent ? Votre drapeau est-il toujours utilisé de manière populaire de nos jours ?

Monica Helms : Je dirais que ça a probablement pris une dizaine d’année avant que le drapeau soit utilisé de manière fréquente dans les différentes parties du pays. Je me rapelle qu’il y a environ un an, j’ai regardé des marches des fiertés et festivaux à travers le Monde et ai remarqué le drapeau dans de multiples pays. Ce fût incroyable de voir qu’il s’est répandu aussi loin. Ca a donc pris un peu de temps, mais les gens continuent à l’utiliser. Je suis fière d’avoir fait cette contribution à la communauté.

Quel est l'endroit le plus incroyable dans lequel vous avez vu votre drapeau flotter ?

Monica Helms : Je dois dire que l’un des endroits les plus intéressants où j’ai pu voir les couleurs transgenres était ici. Ils ont peint l’Equality House (Maison de l’égalité) juste en face de l’église de Pharp Phelps aux couleurs du drapeau transgenre. C’était incroyable de voir cela. Un autre moment mémorable, c’est lorsqu’ils ont levé leur drapeau de 20 pieds par 30 pieds sur le mât du Castro District, là où flotte habituellement le drapeau arc-en-ciel. Ils l’ont fait pour la journée du souvenir trans. Un autre fût l’ascension de la plus haute montagne d’Europe par une personne qui, arrivée au sommet, a déroulé son petit drapeau transgenre. J’ai trouvé cela incroyable.

Photo equality house Topeka Kansas couleurs drapeau arc-en-ciel lgbt et drapeau transgenre

Maison de l’égalité au couleurs des drapeaux arc-en-ciel LGBT et transgenre de Topeka, au Kansas.

Crédits : Huffpost

Photo de nuit du mat du Castro district de San Francisco avec le drapeau transgenre.

Le drapeau transgenre en haut du mât du Castro District de San Francisco, en Californie.

Crédits : Huffpost

(Notes externes à l’interview :

Monica Helms évoque une église qui est la Westboro Baptist Church de Topeka au Kansas. Cette église est connue pour abriter un groupe de haine. Ses membres revendiquent notamment la peine de mort pour les américains homosexuels,  et prônent l’antisémitisme. Devant cette église se trouve deux maisons assez particulières. La première appelée l’Equality House, qui est un projet de l’organisation PlantingPeace, est située à côté d’une seconde maison peinte aux couleurs du drapeau transgenre. C’est à cette maison que fait référence la créatrice du drapeau transgenre.

1 pied = 30.5 centimètres environ. Donc un drapeau de 20 par 30 pieds fait 6 mètres de haut pour 9 mètres de large environ.

Le Castro District est situé à San Francisco, en Californie. La journée du souvenir trans est commémorée par les communautés LGBT le 20 Novembre. C’est une journée en l’honneur des personnes mortes à cause de violences transphobes.

La personne ayant déroulé le drapeau transgenre au sommet du plus haut d’Europe est Erin Parisi. Elle a atteint le sommet du Mont Elbrouz en Juin 2018, et s’est mise en tête de gravir les 7 sommets les plus hauts du Monde avant 2022. Plus d’informations sur ses aventures à cette adresse.)

Quel est votre opinion sur les designs alternatifs au drapeau transgenre ? Et plus particulièrement le design de Jennifer Pellinen qui présente les genres avec un spectre plus continu ?

Monica Helms : Au cours des années, j’ai vu au moins 6 designs de drapeau de la fierté transgenre, ce qui inclût le mien et celui de Jennifer. Mis à part mon propre drapeau, le sien est le seul qui a perduré dans le temps. Je suis fière d’elle pour cela. Nous sommes une communauté diverse et pouvons utiliser de multiples drapeaux.

Pourquoi est-ce important d'avoir un drapeau à part pour les personnes trans ?

Monica Helms : Je pense que c’est extrêmement important pour nous d’avoir notre propre drapeau. Dans de nombreux cas, nous avons besoin de porter les couleurs du drapeau arc-en-ciel, mais dans d’autres, il faut également montrer notre propre singularité.

Le drapeau transgenre rempli cette mission. Il permet aux personnes transgenres de montrer qu’elles sont également présentes avec leur individualité. Et merci à tous ceux qui portent ces couleurs.

Drapeau Arc-en-ciel LGBT 6 couleurs de 1979
Drapeau arc-en-ciel

Où est le drapeau originel ?

Monica Helms : L’original n’est pas celui derrière moi. L’original est actuellement (2015) à l’institut Smithsonian. Ils ne l’ont pas encore affiché. Ils sont en train de lui créer une vitrine. Il est possible qu’il faille attendre encore au moins une année avant de pouvoir le voir. Au mois d’août de l’année dernière (2014), je leur ai présenté le drapeau. Ils sont en train d’étendre leurs collections LGBT. Je leur ai non seulement donné le drapeau, mais également de multiples objets m’appartenant. C’est parce qu’ils ne voulaient pas seulement le drapeau. Ils veulent également l’histoire de la personne qui l’a créé ou donné. C’est pour cette raison que j’ai aussi d’autres objets là-bas.

Photo façade du complexe institution smithsonian
Façade de l'Institut Smithsonian à Washington

(Notes externes à l’interview :

L’Institut Smithsonian est une institution fondée en 1846 par le gouvernement fédéral américain et qui regroupe un ensemble de 19 musées et centres de recherches. Ces entités sont principalements situées dans la capitale américaine : Washington D.C  )

Avez-vous hésité avant de donner le drapeau au Smithsonian ?

Monica Helms : Oui, il y a eu des moments d’hésitations. Je veux dire… je les ai contacté. Mais cela m’a pris un certain temps pour récolter tout ce qu’ils souhaitaient obtenir. Je suppose que je n’avais pas vraiment envie de les leur donner. C’était des choses qui m’ont suivi sur une longue période. Au moins, je sais qu’on va en prendre soin, et que les gens pourront l’admirer pendant des générations. 

Et Chris, je voudrais vous remercier pour m’avoir donné l’opportunité de travailler avec vous sur cette vidéo. J’espère qu’un jour, j’aurais la chance de venir voir votre travail.

Merci beaucoup Monica.

Vidéo de l’interview originale de Monica Helms (en anglais) effectuée par Chris Vargas :

Traduction originale française proposée par drapeau-lgbt.fr

Partager cet article sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Faites-nous savoir dans les commentaires ce que vous avez pensé de notre traduction et de cette interview. Est-ce ce à quoi vous vous attendiez en venant sur cet article ?

Si vous souhaitez continuer à lire des articles, vous pouvez utiliser le bouton ci-dessous pour accéder à la partie blog.

Si vous aviez envie de nous soutenir tout en vous faisant plaisir, n’hésitez pas à aller faire un tour du côté de notre boutique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
0