Masturbation et sextoys : tout sur vos moments intimes

En cette année marquée par le confinement et la réduction de nos rapports sociaux, nous trouvions important d’évoquer la sexualité. Qu’on soit habitué(e) à Tinder, un couple séparé par les restrictions sanitaires, ou jeune explorant sa sexualité … La masturbation peut être une alternative après cette année des distanciations sociales, romantiques et sexuelles. Et quoi de mieux que de parler de la masturbation et de quelques sextoys pour vous aider.

Coeur arc-en-ciel drapeau-lgbt.fr

On sait aussi que la masturbation reste un sujet très tabou. Alors si vous ne trouvez personne pour en parler, cet article est un bon début pour s’initier aux plaisirs intimes. Mais les plus expérimentés trouveront sûrement des informations pertinentes également.

Commençons par briser les tabous

La masturbation est une pratique sexuelle parfaitement naturelle. Contrairement à ce que l’on pense, la grande majorité de la population se masturbe. Homme, femme, non-binaire, adolescent ou adulte, … Nous ressentons toutes et tous (ou du moins, une grande majorité) des pulsions sexuelles plus ou moins fréquentes. On peut noter quelques rares exceptions comme les personnes asexuelles, ou beaucoup de femmes après la ménopause par exemple.

Des études faites en 2017 révèlent que 95% des hommes se touchent. Ce pourcentage passe à 74% pour les répondantes femmes. La fréquence en revanche varie beaucoup selon le sexe, l’âge, célibat ou en couple, … Mais aucune inquiétude à avoir à propos de ce critère. Que vous soyez en clin à vous masturber tous les jours, ou une pratique très rare pour vous, chacun voit midi à sa porte. Il n’y a en réalité aucune norme.

Femme allongée lit plaisir

Un détail à noter cependant : les personnes avec beaucoup de temps libre tendent à se masturber plus que les autres. En revanche, les personnes avec un emploi du temps chargé ont moins recours à ces pratiques. On a donc vu une augmentation de ces pratiques pendant le confinement en 2020.

Pour les hommes, se masturber est une activité de tout âge. Chez les femmes, on a tendance à observer plus de moments intimes entre l’adolescence et leurs 30-35 ans. Puis on observe très souvent une forte réduction par la suite.

La masturbation est souvent indépendante de la situation romantique. On retrouve notamment beaucoup d’hommes mariés qui ont occasionnellement recours à une branlette solitaire. Pour les femmes, c’est un peu différent. On a tendance à avoir un manque de transparence. Le sujet est très tabou, et beaucoup n’avoueront pas se masturber. On observe également que la sexualité des femmes n’est plus une priorité passé un certain âge. Et cela avant la ménopause, moment auquel on observe une chute de libido.

Les bienfaits de la masturbation

La masturbation est une pratique qui apporte de nombreux bienfaits. Que vous soyez seul(e), ou à plusieurs, cette pratique peut apporter de nombreux aspects positifs.

Tout d’abord, on sait que c’est un très bon anti-stress. La masturbation aide à la production d’endorphines (également appelées «hormones du plaisir»). Ces dernières facilitent un état calme et un relâchement des muscles.

Tout comme un rapport sexuel, c’est une pratique qui aide à avoir un sommeil plus facile. C’est en quelque sorte un somnifère naturel avant d’aller vous coucher.

Femme allongée lit plaisir fatigue

La masturbation peut également vous aider à mieux comprendre votre corps. Vous pouvez pendant vos moments intimes expérimenter, voir ce qui vous plaît et ce que vous aimez moins. Cela permet par la suite de mieux guider un(e) partenaire.

Des études montrent également que ces plaisirs intimes sont liés à l’estime de soi. Ils seraient à l’origine d’un boost de confiance en soi, et on se sentirait plus beau/belle.

C’est une chose qui n’est pas forcément connue, mais la masturbation agit comme un anti-douleur de courte durée. Cela est encore une fois lié à la production d’endorphines.

Lesbiennes sous-vêtements plaisirs intimes

D’autres études montrent qu’une masturbation fréquente aide à réduire le risque de cancer de la prostate. Les études se basaient sur des individus se masturbant 21 fois ou plus par mois, par rapport à celles qui le faisaient mensuellement entre 1 et 2 fois par semaine. Le risque de cancer diminuait tout de même de près de 20%.

La masturbation peut également aider les hommes souffrant d’éjaculation précoce. Elle permet de gérer plus facilement son excitation dans un environnement contrôlé, en solo, avec son propre rythme. Les concernés peuvent apprendre de cette manière à retarder une éjaculation.

C’est un peu similaire pour les problèmes d’impuissance. La masturbation en solo permet de se libérer de certaines contraintes. Parmi elles, on retrouve par exemple l’absence de pression quant à la performance.

Homme plaisir intime masturbation

Dans ces deux derniers cas, la masturbation devient plus qu’un moment intime de plaisir. C’est également un bon moyen thérapeutique.

Pour des couples, la masturbation est également bénéfique. Elle permet tout d’abord de nourrir sa libido. C’est aussi un bon moyen d’apprendre à découvrir ou redécouvrir votre partenaire.

Les dangers de la masturbation

La masturbation est, de fait, une pratique qui est généralement bonne. Mais certaines habitudes peuvent entraîner des conséquences négatives.

La masturbation excessive pour les hommes, tout comme les rapports sexuels prolongés, peuvent entraîner par exemple la maladie de Lapeyronie. Les corps caverneux se déforment pendant une masturbation trop longue, et cela entraîne des douleurs par la suite. On assiste également à une déformation du pénis, et un dysfonctionnement érectile.

On note aussi qu’une masturbation excessive peut être la cause d’un pénis désensibilisé, et de perte de libido voire déception lors de rapports sexuels.

Banane pelée forme pénis homme

Chez les femmes, on note également cette possibilité de perte de libido avec une masturbation trop régulière. Il en va de même pour les rapports sexuels à deux ou plus. Mais une question qui revient souvent est celle des femmes enceintes. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la masturbation pour les femmes enceintes est bonne, voire conseillée.

Attention tout de même à certains points. Les femmes qui ont par exemple des risques de fausse couche, accouchement prématuré, ou des infections sont sujettes à certains dangers. Au 2ème et 3ème trimestre de grossesse, attention à un excès de vibrations et aux pénétrations trop brusques. À partir du 7ème mois, il faut également éviter des pressions trop fortes au niveau du ventre / bassin.

Femme enceinte tenant rose main droite

Souvent liée à la masturbation, on remarque également qu’une addiction à la pornographie peut se manifester. Outre l’aspect addictif du porno, on tend à observer également des attentes irréalistes. Beaucoup de personnes ne comprennent pas qu’un film pornographique a un seul but : que vous finissiez facilement et rapidement. Ne basez donc pas votre expérience sexuelle entièrement sur les prestations des acteurs porno. On le répète pour que cela soit clair : ce sont des acteurs.

Vos relations sexuelles seront très différentes avec votre (ou vos) partenaire(s).

Couple lit femme pas contente

Une attention particulière sur ce dernier point s’impose. Les couples utilisant des sextoys durant leurs rapports doivent faire attention aux infections et maladies transmissibles. On ne le retrouve pas assez en ligne, mais une transmission est rapidement arrivée si l’on prête ses jouets à son/sa partenaire. Plus de détails sur ces jouets du plaisir un peu plus bas.

Malgré ces dangers, on remarque cependant que la masturbation apporte plus d’aspects bénéfiques que négatifs. Alors faites-vous plaisir !

Les jouets du plaisir

Il existe de nombreux sextoys disponibles sur les différentes plateformes en ligne. Voici quelques uns des plus connus, et qui pourront vous aider dans votre quête du plaisir en solitaire. On tenait à vous présenter également quelques accessoires indispensables :

Préservatif

Tout d’abord, parlons de préservatifs. C’est probablement l’un des indispensables à avoir à partir du moment où il y a une forme de pénétration. Il en existe deux types.

Le premier, version la plus connue, pour les hommes. Venant entourer le sexe de l’homme (ou un godemichet), il protège notamment de la transmission du SIDA. Le second est moins connu, et concerne les femmes. Similaire à celui des hommes, ce préservatif s’installe directement dans le vagin et permet d’éviter toute transmission de maladies, infections, etc…

Pour des rapports hétérosexuels, c’est également un moyen de contraception. Mise en garde cependant : un préservatif n’est efficace qu’à partir du moment où il est bien mis, et qu’il ne se déchire pas.

Godemichet et gode ceinture

Autre incontournable des jouets sexuels : le godemichet. Il en existe de toutes les formes, couleurs, tailles. Certains sont à ventouses, d’autres viennent directement attachés à une ceinture ou un harnais (strap-on / gode ceinture).

Utilisables seul(e) ou à plusieurs, le godemichet est aussi bien utilisé pour une pénétration vaginale qu’anale. Comme répété plusieurs fois, attention tout de même s’il y a partage du godemichet. Cela peut entraîner des transmissions. Nous vous conseillons donc d’utiliser et changer de préservatif à chaque nouveau «joueur»/ nouvelle «joueuse».

Vibromasseur

Similaires au godemichet, les vibromasseurs viennent avec une fonctionnalité en plus : ils vibrent. Doté d’un système marche / arrêt, c’est un jouet très apprécié par les femmes pour une stimulation.

Plug anal

Ces accessoires à insérer au niveau de l’anus sont excellents pour stimuler et amplifier le plaisir lors de pénétration anale, et même vaginale chez les femmes. Cet accessoire, de préférence inséré avec du lubrifiant, viendra renforcer vos muscles et vous fera autant plaisir qu’à votre partenaire.

Anneau pénien

Accessoire créé pour les hommes, c’est une sorte d’anneau qui vient s’attacher à la base du pénis. Également appelé cockring, un anneau pénien est souvent fait de métal, caoutchouc, silicone, ou en cuir. Il aide à renforcer et prolonger une érection, et vient accroître le plaisir au moment de l’orgasme.

Boules de geisha

Les boules de geisha sont des accessoires pour les femmes. Elles sont souvent utilisées pour le rééducation et/ou renforcement du périnée et plancher pelvien. Les boules de geisha aident également pour un meilleur plaisir sexuel. Elles se placent directement dans le vagin, le cordon restant à l’exérieur.

Tout comme le godemichet, il y a une forme de pénétration lorsque l’on utilise des boules de geisha. Donc des précautions au niveau de l’hygiène sont impératives. Notamment, lavez vos boules entre deux utilisations. Même lavées, évitez de les prêter à votre partenaire. Préférez utiliser chacune différentes boules.

Lubrifiant intime

Les lubrifiants intimes sont des liquides aidant à la pénétration. Souvent vendus sous forme de gels, ils viennent humidifier vos parties intimes. Cela évite notamment des irritations et frottements qui peuvent se transformer en douleurs lors de pénétration. Le gel lubrifiant améliore également le confort de votre partenaire pendant les relations sexuelles.

C’est donc un accessoire fortement conseillé lorsqu’il y a pénétration. C’est également un indispensable pour des personnes aux parties intimes relativement sèches et/ou sensibles.

Partager cet article sur :

Facebook
Twitter

Nous espérons que cet article vous aura appris de nombreuses choses. Si vous appréciez ce genre de contenu très axé sexualité, n’hésitez pas à nous le faire savoir dans la section commentaire.

Pour celles et cux qui souhaitent accéder à plus de contenu, un bouton ci-dessous vous ramènera vers la page d’accueil de notre blog. Si vous souhaitez vous faire plaisir tout en nous soutenant, allez donc jeter un coup d’oeil à notre boutique ! De nombreux accessoires LGBTQI+ y sont présents :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
0