Faire son coming out

Telle une demande en mariage, faire son coming out est loin d’être simple. C’est un moment qui peut être stressant et qui demande parfois une bonne préparation.

Mais qu’est-ce qu’un coming out ?

C’est annoncer d’une manière volontaire son orientation sexuelle ou identité de genre. Souvent, cette annonce est faite à des personnes de son entourage proche (amis, famille, voire collègues).

A l’origine, « coming out » est une version courte de l’expression anglaise complète « coming out of the closet ». Cela signifie « Sortir du placard » en français, une expression qui est également utilisée.

Coming out of the closet - personnes sortant du placard

Pourquoi faire son coming out ?

Dans notre société, une grande partie des gens considèrent l’hétérosexualité comme une norme. Cela se vérifie d’ailleurs par de nombreux clichés, stéréotypes, normes et définitions bien ancrés dans les mentalités. Alors le coming out est devenu une norme pour la communauté LGBT.

Trois amis souriants - T-shirt aux couleurs arc-en-ciel

Un grand nombre d’entre nous souhaitent ou ressentent le besoin d’être honnêtes. Que ce soit pour mettre les choses au clair, s’affirmer pour ce que l’on est ou se libérer d’un poids (mensonges à son entourage par exemple, le coming out est souvent considéré comme nécessaire dans ces situations.

Cela permet également d’annoncer que l’on est en couple, expliquer un désintérêt pour la sexualité, ou affirmer une identité par laquelle on se définit mais que l’on ne nous attribue pas.

Une chose est très importante : votre sortie du placard doit se faire parce que vous en avez envie et l’avez décidé. Ce n’est pas pour quelqu’un d’autre. Mais il y a plus de facteurs à prendre en compte qu’une simple envie, et beaucoup d’erreurs à éviter :

Les erreurs à éviter

S’il y a bien une erreur que beaucoup ont faite, c’est d’y aller à l’aveugle et ne pas tâter le terrain au préalable. Cela peut passer par le visionnage d’un film lesbien ou d’un film gay. A la fin, demandez à vos proches ce qu’ils pensent de ce genre de relation. Vous pouvez aussi parler à une personne proche de “cette amie qui est lesbienne”, ou “d’un garçon de l’équipe de foot qui est homosexuel”. Récolter des retours et essayer de prendre la température est toujours une bonne idée.

Si votre famille est assez conservatrice ou croyante, pensez-y à deux fois. De même si vos proches (famille, amis, collègues) vous ont déjà fait part de critiques LGBTphobes.

Il faut bien comprendre que l’acceptation peut prendre du temps, voire ne jamais se faire. Si les mentalités ont été formaté pour voir l’hétérosexualité comme la norme, il peut être compliqué de faire voir différemment les choses à certaines personnes. Après tout, chacun a sa propre vision de la vie, et accepter les différences d’autrui peut ne pas être évident. Le rejet est quelque chose que vous devriez préparer et accepter, aussi dur que ce soit à admettre.

Imagine bible croix arc-en-ciel couleurs drapeau LGBT
Sortie de secours arc-en-ciel

En ce qui concerne les plans de secours, assurez-vous d’en avoir un voire plusieurs. Ne forcez pas la chose dans une situation qui n’est pas propice ou sur un mauvais timing. Par exemple, ne faites pas cela en voiture alors que vous partez en vacances en famille et qu’il reste 7h de trajet avant votre destination finale. Vous risqueriez de passer ces heures en voiture dans une ambiance lourde et tendue, et mettre tout le monde mal à l’aise.

Pour ce qui est de la manière de délivrer le message, une erreur fréquente est de dire « Je pense que je suis XXX. ». Cela est une ouverture à une remise en question de votre identité ou orientation sexuelle. Préférez plutôt un « Je suis XXX ». Cela pose la chose comme un fait, et n’est pas sujet à interprétation. Si vous recevez des critiques, soyez une personne qui reste calme et positive. Essayez d’expliquer d’une manière claire et précise que c’est votre nature, et que ces critiques sont un rejet de votre intégrité.

Avant de penser à faire son coming out aux autres

Petit conseil pour toutes ces personnes qui pensent devoir communiquer avec les autres par rapport à leur identité de genre ou orientation sexuelle. Assurez-vous que vous ne le faites pas pour eux, mais bien pour vous-même. Dans le même esprit, soyez déjà bien à l’aise avec vous-même avant de vouloir vous ouvrir aux autres.

Mains couvertes de peinture arc-en-ciel

Pensez également que votre coming out n’est pas l’histoire d’une fois. C’est une chose que vous aurez probablement à faire à de nombreuses reprises au cours de votre vie. Beaucoup de personnes de la communauté LGBTQ+ qui ont fait leur coming out confirment d’ailleurs cela : un changement d’entreprise et de collègues ? Un autre coming out ! Vous rencontrez de nouveaux amis et finissez par devenir proches ? Voilà encore une nouvelle occasion…

Coming out et sécurité

Ceci est le point qui est sûrement le plus important : réfléchissez bien aux problèmes liés à votre sécurité. Il est évident que, dans un Monde parfait, une personne ne serait pas en danger en s’assumant telle qu’elle est. Mais ce n’est malheureusement pas le cas.

Bouclier vérification arc-en-ciel - check sécurité couleurs drapeau LGBT

Dans beaucoup trop de pays, le fait de faire parti de la communauté LGBTQ+ est condamnable. Cela peut aller de peines de prison à des peines capitales (condamnation à mort). C’est notamment le cas dans beaucoup de pays du Moyen-Orient et d’Afrique où la communauté LGBT n’est majoritairement pas la bienvenue.

Mais en France, les personnes LGBT sont également victimes de condamnations d’une partie de la société. En effet, l’hexagone voit toujours de nombreuses agressions en dépit de la loi. L’État rapportait d’ailleurs une hause des victimes d’agressions et actes anti-LGBT de +36 % en 2019. Alors faites attention à vous, et mesurez bien vos actions. Nous ne vivons malheureusement pas dans une société parfaite.

Bien au-delà du regard de la société sur ce que vous êtes, il peut y avoir d’autres répercussions. Certains adolescents faisant leur coming out sont expulsés de leur domicile familial. C’est également le motif d’arrêt du soutien financier des parents pour certains étudiants. D’autres personnes sont battues par leur conjoint(e). Et la liste est tristement longue.

Comme mentionné précédemment, pensez toujours à avoir une échappatoire, une sortie de secours. Que ce soit des amis, de la famille, une personne qui vous soutient, un plan B est indispensable. Mieux vaut prévenir que guérir.

Si ça se passait mal

Comme beaucoup d’annonces et discours, certains sont applaudis par une partie de l’audience, mais sifflés par l’autre. Dans le cas où votre coming out se passerait mal, sachez qu’il faut en parler. Si vous n’avez pas trouvé refuge auprès d’une personne de confiance qui vous soutient, sachez qu’il existe d’autres endroits qui vous accueilleront à bras ouverts.

Enfant cache visage honte bully

C’est le cas de drapeau-lgbt.fr, mais également de beaucoup d’associations, groupes de soutien ou communautés LGBT qui sont à une portée de clic.

Une petite liste de contacts utiles est disponible sur notre page Contact que nous vous invitons à consulter.

Coming out et manières originales de sortir du placard

Sortir du placard n’est pas une chose facile. Alors y ajouter une touche d’originalité et de fun peut apporter un grand plus sur les réactions et l’atmosphère dans laquelle vous faites votre annonce. Voici quelques conseils et manières originales de faire votre coming out à vos ami(e)s, votre famille et vos collègues.

Avec vos ami(e)s

Bien qu’une majorité trouve important de faire leur coming out à la famille, nous vous conseillons de commencer par vos ami(e)s. C’est une manière de trouver des personnes qui vous soutiennent / couvriront vos arrières.

Beaucoup de jeunes se tournent vers l’application Tik Tok pour faire leur coming out sur des musiques telles que “This girl’s straight and this girl nah” (“Cette fille est hétéro, mais pas celle-là”) ou “I like girls” (“J’aime les filles”) pour les lesbiennes.

Compilation de coming out sur la musique “This girl’s straight and this girl nah”

Vidéo compilation de coming out sur la musique “I like girls”

A la famille

Coming out le plus stressant d’entre tous, il y a de nombreuses manières de s’ouvrir à sa famille. Difficile de les lister toutes, voici quelques idées que vous pouvez reprendre afin de vous aider :

Dessert gâteau arc-en-ciel et grande chouquette

Faire un gâteau arc-en-ciel ou inscrire sur un gâteau “Je suis + identité de genre / orientation sexuelle” est une manière originale.

Mais pour ceux qui ne sont pas forcément à l’aise avec un coming out direct, vous pouvez toujours écrire une lettre ou un texto. Un autre moyen facile et qui ne nécessite pas de mots peut être d’accrocher un drapeau LGBT sur le mur de votre chambre. Les méthodes de coming out ne manquent pas, choisissez simplement celle qui vous convient le mieux !

Au travail

C’est un coming out difficile à aborder pour beaucoup. Partager votre orientation sexuelle ou identité de genre dans un milieu professionnel est loin d’être facile selon votre environnement et vos collègues. C’est également perçu comme un frein pour grimper les échelons d’une entreprise par beaucoup.

Plutôt que de chercher une manière originale, trouvez plutôt la bonne conversation pour évoquer votre sexualité. Vous pouvez également vous inspirer de cette vidéo de Têtu parlant du coming out au travail.

Partager cet article sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

N’hésitez pas à nous faire savoir si vous avez d’autres conseils pour faire un coming out. Partagez également votre expérience de sortie du placard dans les commentaires !

Si vous souhaitez lire plus d’articles LGBTQI+, nous vous invitons à vous rediriger vers notre blog. Si vous souhaitez plutôt vous faire plaisir tout en nous soutenant, allez donc faire un tour dans notre boutique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
0